Une dirigeante de la Banque centrale américaine, déjà critique des décisions de la Fed de s'en tenir à une politique monétaire ultra-accommodante, a estimé mardi qu'il «était temps de commencer à ajuster» les injections de liquidités.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Dans une interview à la chaîne Fox Business Network, Esther George, président de l'antenne de la Fed à Kansas City, a déclaré: «je crois qu'il est temps de commencer à ajuster les achats d'actifs (...). Le plus tôt sera le mieux parce que nous avons une longue route à faire si nous voulons réduire notre bilan graduellement et de manière systématique».

Mme George fait référence aux 85 milliards de dollars que la Fed dépense chaque mois depuis le début de l'année en achats de bons du Trésor et titres hypothécaires pour influer sur les taux à la baisse.

La présidente de la Banque de réserve fédérale de Kansas City a voté quatre fois contre la poursuite de ces achats d'actifs au cours des dernières réunions du Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC).

Selon elle, les performances du marché de l'emploi et du marché immobilier sont suffisantes pour témoigner de la reprise.