La société immobilière Innkeepers USA Trust a annoncé mercredi être parvenue à un accord sur la vente des murs de 64 de ses hôtels aux fonds Cerberus et Chatham Lodging Trust, qui avaient précédemment renoncés à l'acquisition.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le montant de la transaction s'élève à 1,02 milliard de dollars.

Les deux investisseurs, qui vont former une co-entreprise, avaient annoncé fin août qu'ils ne souhaitaient plus procéder à l'opération, annoncée en mai pour 1,1 milliard de dollars, expliquant que «des facteurs matériels négatifs» avaient affecté les performances de ces établissements.

Innkeepers, qui a déposé le bilan, avait peu après porté plainte pour «rupture de contrat» devant un tribunal de New York.

«Nous sommes satisfaits de cette conclusion», a souligné un responsable d'Innkeepers, Marc Beilinson, cité dans le communiqué. La vente, qui doit encore être approuvée par un juge, leur permettra de sortir de la procédure de faillite.

Basée en Floride (sud-est des États-Unis), Inkeepers possède des murs d'hôtels exploités sous des enseignes comme Marriott, Westin et Hilton. La société, qui appartenait au fonds d'investissement Apollo, avait déposé son bilan en juillet 2010, pliant sous le poids d'une dette élevée.