Le gouvernement américain a annoncé vendredi qu'il reportait d'au moins un mois la publication du rapport semestriel qu'il doit remettre au Congrès sur la politique de taux de change des principaux partenaires commerciaux des États-Unis.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le département du Trésor a indiqué dans un communiqué que ce rapport, surtout scruté pour l'appréciation portée sur la politique de la Chine et le niveau du yuan, attendrait la conclusion de «plusieurs réunions internationales».

Le ministère a cité le sommet du G20 à Cannes (Sud-Est de la France) les 3 et 4 novembre et celui de Coopération économique pour l'Asie-Pacifique (APEC) à Hawaï les 12 et 13 novembre.

La loi prévoit que le rapport soit publié au plus tard le 15 octobre de chaque année, puis six mois plus tard. Mais le Trésor avait publié celui prévu avant le 15 octobre 2010 avec près de quatre mois de retard.

L'objectif de ce rapport est de désigner les pays qui procèdent à une «manipulation» de leur monnaie, étape nécessaire pour permettre au Congrès de voter des sanctions commerciales. Le dernier pays en date à avoir été dénoncé de la sorte est la Chine en 1994, après une dévaluation.

Depuis, le Trésor qualifie traditionnellement le yuan de «considérablement sous-évalué» mais s'abstient de parler de «manipulation».