Un nouveau conseil d'administration a été nommé à Hydro One, un peu plus d'un mois après le départ à la retraite de son chef de la direction et la démission en masse des autres administrateurs.

Mis à jour le 14 août 2018
LA PRESSE CANADIENNE

Dix nouveaux membres du conseil d'administration ont été nommés pour remplacer l'ancien conseil de 14 membres d'Hydro One, qui a démissionné le mois dernier.

Le producteur d'électricité a indiqué que Tom Woods assumerait les fonctions de président du conseil par intérim jusqu'à ce que les nouveaux administrateurs puissent se réunir pour pourvoir le poste de façon permanente.

L'arrivée de ce nouveau conseil d'administration survient à une époque de grands changements pour Hydro One.

Son chef de la direction, Mayo Schmidt, a pris sa retraite le mois dernier à la suite d'une intervention politique.

Le premier ministre nouvellement élu, Doug Ford, lui avait donnée le sobriquet de «l'homme de six millions de dollars», une allusion à sa lourde rémunération, lors de la campagne électorale.

En vertu d'une entente conclue avec le nouveau gouvernement conservateur, M. Schmidt n'avait pas droit à l'indemnité de départ de 10,7 millions prévue à son contrat s'il avait été destitué par le conseil. Il a plutôt reçu un montant forfaitaire de 400 000 $ pour remplacer ses avantages sociaux post-retraite.

Plusieurs jours plus tard, les progressistes conservateurs de M. Ford ont présenté une loi omnibus qui autoriserait en partie le gouvernement à approuver la rémunération des dirigeants du service public.