Les nouvelles technologies de production et de stockage d'électricité seront mises à l'essai par Hydro-Québec au centre-ville de Lac-Mégantic, dans le cadre d'un projet d'investissement de 9 millions, annoncé vendredi matin la société d'État et la ville de Lac-Mégantic.

Publié le 23 févr. 2018
HÉLÈNE BARIL LA PRESSE

Un microréseau électrique alimenté par des panneaux solaires, des batteries et des bornes de recharge pour véhicules électriques reliera une trentaine de bâtiments du nouveau centre-ville de Lac-Mégantic. 

Un millier de panneaux solaires seront installés et l'énergie qu'ils produiront pourra être stockée dans des batteries. Les maisons et bâtiments qui seront reliés au microréseau seront dotés d'outils pour gérer leur consommation d'électricité et des bornes de recharge pour véhicules électriques seront aussi mises à contribution.

L'objectif d'un microréseau est de fournir assez d'énergie pour être autonome, ce qui sera possible à Lac-Mégantic en été, lorsque les besoins sont moindres. En hiver, le réseau d'Hydro-Québec fournira l'énergie supplémentaire.

« Le microréseau de Lac-Mégantic marque une étape majeure dans la transition technologique et énergétique qu'entreprend Hydro-Québec », a expliqué David Murray, le président de la division Distribution.

La société d'État se prépare à compenser l'impact que les nouvelles technologies de production et de stockage pourraient avoir sur ses ventes d'électricité. Pour le projet de Lac-Mégantic, Hydro se donne d'ailleurs une nouvelle étiquette de « Bâtisseurs de solutions énergétiques ». 

La mise en place de ce premier microréseau commencera cette année et il devrait entrer en service à la fin de 2019.