La société aurifère Iamgold (T.IMG) a présenté lundi un budget d'investissement de 880 millions de dollars US pour l'année 2012, après avoir connu au quatrième trimestre ses trois meilleurs mois de production de l'année.

Publié le 16 janv. 2012
LA PRESSE CANADIENNE

La société torontoise, dont les activités se déroulent Afrique de l'Ouest, en Amérique du Sud et au Canada, affirme avoir produit 253 000 onces d'or au cours de son plus récent trimestre.

Iamgold, qui exploite aussi la mine de niobium québécoise Niobec, table sur une production d'entre 840 000 et 910 000 onces pour l'ensemble de l'année 2012, réalisées au coût décaissé d'entre 670$ US à 695$ US l'once.

Selon le président et chef de la direction Steve Letwin, la «très forte production» témoigne des améliorations apportées à la productivité dans toutes les activités d'Iamgold.

En 2011, Iamgold a produit 4,6 millions de kilos de niobium, pour dégager des marges de 15$ US à 17$ US par kilo, ce qui est conforme aux prévisions. En 2010, elle avait produit 4,4 millions de kilos pour une marge moyenne de 18$ US par kilo.

Le programme de dépenses d'Iamgold pour 2012 se concentre sur l'avancement et l'expansion de ses actifs de base à longue durée de vie.

Les dépenses de 2012 comprennent environ un montant d'environ 100 millions de dollars reporté de l'an dernier, qui n'avait pas été dépensé en raison de l'échéancier de certains projets, ainsi que 120 millions US pour la poursuite de l'expansion du projet Rosebel, au Suriname, et 65 millions US pour les projets Essakane au Burkina Faso et Sadiola au Mali.

Iamgold entrevoit que ses programmes d'investissement pour 2013 et 2014 seront respectivement de 900 millions US et 950 millions US.

L'action d'Iamgold retraitait lundi midi de 35 cents à la Bourse de Toronto, où elle se négociait à 16,98$.