AbitibiBowater (T.ABH), qui vient de se rebaptiser Produits forestiers Résolu, jongle avec la possibilité de fermer une des machines à papier de son usine de Grand-Mère au Québec. Quelque 160 travailleurs (sur 420) pourraient perdre leur gagne-pain si l'entreprise choisit de redémarrer son usine de Dolbeau et d'y transférer une partie de la production de Grand-Mère. «Il s'agit de miser sur les meilleures usines possibles», a expliqué le porte-parole de l'entreprise, Pierre Choquette. Aucune décision n'a encore été prise, a-t-il ajouté.

Hélène Baril LA PRESSE

L'usine de Grand-Mère fabrique un type de papier utilisé pour les encarts publicitaires. La demande pour ce produit est à la baisse, selon l'entreprise. Par ailleurs, les travailleurs de l'usine de Dolbeau qui est fermée depuis deux ans ont accepté d'assouplir leurs conditions de travail pour favoriser le redémarrage de leur usine. Produits forestiers Résolu a annoncé la semaine dernière un investissement de 4 millions de dollars à son usine de Grand-Mère, qui n'aura aucun impact sur le niveau d'emplois. Après avoir assaini son bilan sous la protection de la loi sur la faillite, AbitibiBowater a entrepris une analyse des activités qu'elle a conservées. Au Québec, le défi est l'approvisionnement des usines à un prix concurrentiel, a fait savoir son porte-parole.