Si l'on connaît bien le métier de programmeur de jeux vidéo, celui de producteur est plutôt méconnu. David Anfossi démystifie la profession pour La Presse et prouve qu'il ne faut pas forcément être un artiste pour faire de l'art.

Emilie Laperrière, collaboration spéciale LA PRESSE

Gérer les budgets, planifier les projets, recruter des experts et diriger une équipe de 150 personnes, c'est le quotidien de David Anfossi. Les programmeurs, artistes et concepteurs relèvent de lui. «80% de mon temps est concentré sur les gens (horaires, soutien, conflits, etc.) alors que le reste est consacré à la gestion et les communications avec les éditeurs et les clients», détaille ce dernier.

David Anfossi a un parcours professionnel particulier. Diplômé en design industriel, il a débuté sa carrière dans l'industrie automobile. Il a ensuite été chef de projet chez Megabloks avant d'entrer chez Ubisoft Montréal, où il a tenu les rôles de coordonnateur de projet, producteur associé et producteur. C'est en 2007 qu'il s'est joint à Eidos Montréal. «On ne devient pas producteur de jeux tout de suite après les études. Ce poste requiert de l'expérience», explique-t-il.

Il est particulièrement fier du tout premier jeu du studio montréalais, Deus Ex Human Revolution. «Jeune, je voulais faire des jeux, mais je n'avais pas de talent artistique. Là, j'ai vu ce projet partir de rien en 2007 et se développer sous ma gouverne, quatre ans plus tard», dit le producteur.

Sens de l'analyse, persévérance et confiance en sa vision sont les qualités des bons producteurs. En plus de la passion des jeux vidéo, il va sans dire! David Anfossi conseille aux jeunes intéressés à suivre ses traces à se doter d'une formation en gestion de projets: «Le reste s'apprend par expérience dans le domaine.»

Il n'existe pas de formation en production de jeux vidéo au Québec. Les candidats intéressés doivent acquérir de l'expérience en jeu et monter les échelons.

Endroits de travail: Studios de production de jeux vidéo, entreprises en multimédia.

Salaire annuel moyen: 76 532$

Nombre de personnes en emploi: 543 (incluant les directeurs artistiques, directeurs créatifs et gestionnaires de projets)

Diplôme requis: Baccalauréat en programmation, génie informatique, administration ou gestion de projets.

% à temps plein:100%

Source: Alliance numérique, 2010.