Passionnée du milieu marin, Sonia Normandin travaille comme guide-interprète du patrimoine au centre d'interprétation et d'observation de Cap-de-Bon-Désir aux Bergeronnes.

Mae Drolet-Giroux, collaboration spéciale LA PRESSE

«Le milieu marin est très riche ! À l'embouchure du fjord, on observe des phénomènes océanographiques très particuliers. Les baleines, les oiseaux et les phoques viennent s'y alimenter. Mon rôle est de faire découvrir cette richesse aux visiteurs, les sensibiliser à la protection de la faune et de la flore à travers une expérience grandiose», explique-t-elle.

Elle travaille à Cap-de-Bon-Désir depuis 2008, un des trois sites du Parc marin du Saguenay-Saint-Laurent géré par Parcs Canada qui célèbre cette année son centième anniversaire.

«C'est ici que j'ai fait mon stage en 1995, se souvient-elle. Je suis vraiment bien à Parcs Canada parce que les valeurs de protection et de valorisation du milieu concordent avec les miennes.»

Aujourd'hui chef d'équipe, service aux visiteurs, Sonia ne cesse de s'émerveiller. «Ce qui me passionne, c'est l'aspect grandiose et infini de la nature. Je fais de nouvelles découvertes chaque jour, témoigne-t-elle. J'ai vu un rorqual à bosse bondir hors de l'eau à quelques dizaines de mètres à peine du bord des rochers l'automne dernier. C'est fascinant!»

Formation unique

Sonia a étudié au Cégep de Saint-Félicien, seul établissement au Québec à offrir le programme de techniques du milieu naturel. Elle a choisi la spécialisation aménagement et interprétation du milieu naturel.

«Un conseiller en orientation m'a proposé cette formation, dit-elle. J'avais un intérêt pour la nature, la biologie et pour les communications, le contact avec les gens.»

Selon Sonia Normandin, la formation offerte à Saint-Félicien est complète et variée. «Dans la spécialisation que j'ai choisi, on étudie les écosystèmes, la faune, la flore. C'est très concret. L'hiver, nous sommes allés dans la forêt pour identifier des pistes d'animaux par exemple. Nous avons navigué sur les lacs en canot, exploré les tourbières et nous avons aussi fait des inventaires de sol», se rappelle-t-elle.

Différents emplois

Suite à ses études, elle a travaillé au zoo de Saint-Félicien, à la pulperie de Chicoutimi et au musée de la civilisation à Québec. Après un séjour de deux ans en Europe, Sonia a travaillé pour différents organismes à Tadoussac, aux abords du fjord, pendant trois ans, avant d'être embauchée par Parcs Canada.

Emploi saisonnier

Mère de deux jeunes enfants, Sonia ne travaille que de mai à octobre. «Pour le moment, ça me convient très bien d'être avec mes enfants durant l'hiver. Éventuellement, quand mes enfants seront un peu plus vieux, je pourrai envisager occuper un poste à l'année», dit-elle.

À SAVOIR

FORMATION

Aménagement et interprétation du milieu naturel  (Techniques du milieu naturel)

SALAIRE

Le salaire hebdomadaire moyen est de 569 $ (mars 2007)

APTITUDES REQUISES

Aimer communiquer, être autonome, aimer la nature, le public et les voyages. Maîtriser la langue anglaise constitue un atout.

Sources: Cégep de Saint-Félicien et ch.monemploi.com