La médecine se porte de mieux en mieux au Québec: les années noires des coupes en santé et des incitatifs à la retraite sont loin derrière. Le Collège des médecins (CMQ) a émis 674 permis d'exercice au cours des 12 derniers mois, un record par rapport aux dernières années.

Emilie Laperrière LA PRESSE

«Quiconque étudie en médecine au Québec obtient un emploi, assure le Dr Gaétan Barrette, président de la Fédération des médecins spécialistes du Québec. «Un docteur au chômage, ça n'existe pas», ajoute-t-il.

Des spécialistes en demande

«Le vieillissement de la population transforme la médecine», explique Yves Robert, secrétaire du CMQ. La demande se fait plus pressante notamment en endoscopie, en gastro-entérologie - les cas de cancer du côlon augmentent -, en rhumatologie et en orthopédie.

Le gouvernement du Québec estime aussi qu'il manque 1175 médecins de famille.

«On constate un manque criant de dermatologues au Québec», indique également Gaétan Barrette.

D'autres spécialités sont de moins en moins demandées à cause de l'évolution des technologies.

Les traitements de pointe réduisent, par exemple, les chirurgies et les pontages. Du coup, les besoins de radiologues et de chirurgiens cardio-vasculaires sont en baisse.

Mobilité

Les médecins québécois sont de plus en plus globe-trotters. «Ils pratiquent souvent à l'étranger quelques années, avant de revenir au Québec», constate Yves Robert.

Bonne nouvelle pour les plus jeunes rêvant de faire une carrière en médecine, les admissions à l'université pourraient augmenter dans les prochaines années.

«Si un horaire de plus de 60 heures par semaine était chose courante il y a quelques années, les médecins qui accèdent aujourd'hui à la profession tiennent à la conciliation travail-famille», explique M. Robert.

Résultat: plusieurs médecins travaillent moins, et il en faut plus pour la même charge de travail.

20 541 médecins sont répartis dans toutes les régions de la province.

Plus du tiers, soit 8133 médecins, sont des femmes.

34% pratiquent à Montréal.

81 Le nombre de médecins dans les territoires du Nord-du-Québec.

48% La médecine de famille est la spécialité qui compte le plus de praticiens.

6% des médecins choisissent la psychiatrie.

Source: Rapport annuel du Collège des médecins du Québec, 2010-2011.