La comédienne Mahée Paiement et son entreprise, Mahée Parfums, sont en défaut de paiement d'un prêt accordé par la Banque de développement du Canada (BDC), qui a déposé une poursuite en Cour supérieure pour récupérer une somme de 183 000  $.

ISABELLE DUCAS LA PRESSE

La BDC a prêté 300 000  $ à l'entreprise - 200 000  $ en 2013 et 100 000  $ en 2014 -,  mais n'a reçu aucun remboursement depuis plusieurs mois, indique la requête.

L'ex-conjoint de Mahée Paiement et copropriétaire de son entreprise, Jean-François Comeau, est aussi visé par la poursuite, qui fait suite à une mise en demeure envoyée par la société fédérale le 25  février dernier, qui est demeurée sans effet.

Mahée Parfums, fondée en 2009, vend aussi des bijoux et des sacs à main, en plus d'une gamme de produits pour la peau, lancée en octobre dernier.  



Fermeture


Le mois dernier, la boutique Mahée des Galeries de la Capitale, à Québec, a fermé ses portes. Une seule boutique demeure en activité, celle du Quartier DIX30, à Brossard, alors que l'entrepreneure comptait plutôt étendre son réseau dans les années à venir.

Ses produits sont aussi offerts dans plusieurs autres points de vente au Québec.

Dans une déclaration envoyée par courriel, un porte-parole a expliqué que les difficultés financières « temporaires » de l'entreprise étaient notamment attribuables à la fermeture des boutiques Dans un jardin, qui ont déclaré faillite en novembre dernier : comme les parfums Mahée y étaient distribués, les ventes en ont souffert.

Les revenus sont aussi affectés par le repositionnement des boutiques Marie-Claire et San Francisco, qui ont décidé de ne plus distribuer la collection de vêtements Mahée.

L'entreprise ne se place cependant pas sous la protection de la loi sur la faillite et a l'intention de discuter avec la BDC pour trouver un terrain d'entente, selon son porte-parole.

En entrevue avec La Presse l'année dernière, Mahée Paiement et son conjoint d'alors affirmaient qu'ils prévoyaient vendre plus de 4 millions de dollars en produits en 2018. Gérer la croissance de l'entreprise représente un défi, après des débuts fulgurants, admettaient-ils.

Le couple a annoncé sa séparation le mois dernier. Leur maison de Boucherville est en vente depuis trois mois, pour 1,7 million.

Le registre foncier indique que la somptueuse demeure, rachetée en 2013 de l'animatrice Véronique Cloutier, a été réhypothéquée plusieurs fois au cours des dernières années, pour garantir des prêts accordés à Mahée Parfums. Le dernier emprunt a été contracté la semaine dernière, le 21 mars.

La comédienne de 42 ans, qui s'est fait connaître enfant dans le film Bach et Bottine, d'André Melançon, avait fait un retour devant la caméra l'année dernière dans la série Demain des hommes, diffusée à Radio-Canada.