Source ID:c3ae2f08b02739289d57d335ba6c59b2; App Source:StoryBuilder

Couche-Tard dépasse les attentes

Selon Couche-Tard, cette performance est essentiellement attribuable à... (Photo Martin Chamberland, archives La Presse)

Agrandir

Selon Couche-Tard, cette performance est essentiellement attribuable à la contribution des acquisitions ainsi qu'à un taux d'imposition moins élevé, ce qui a été contrebalancé notamment par une baisse des marges sur les ventes de carburant.

Photo Martin Chamberland, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Laval

Alimentation Couche-Tard a livré des résultats ayant dépassé les attentes des analystes au deuxième trimestre en affichant une croissance de ses profits nets ainsi que de son chiffre d'affaires.

L'exploitant de dépanneurs et de stations-service a engrangé un bénéfice net de 473,1 millions  US, ou 84 cents US par action, en hausse de 9 % comparativement au deuxième trimestre de l'exercice précédent.

Selon Couche-Tard, cette performance est essentiellement attribuable à la contribution des acquisitions ainsi qu'à un taux d'imposition moins élevé, ce qui a été contrebalancé notamment par une baisse des marges sur les ventes de carburant.

Pour la période de 12 semaines terminée le 14 octobre, les ventes trimestrielles de la multinationale établie à Laval ont été de 14,7 milliards  US, par rapport à 12,1 milliards  US lors du deuxième trimestre l'an dernier.

« Nous avons eu une performance solide ce trimestre dans l'ensemble de notre réseau, a souligné le président et chef de la direction de Couche-Tard, Brian Hannasch, par voie de communiqué. Plus précisément, je suis satisfait des ventes de marchandises par magasin comparable. Aux États-Unis, où nous avons enregistré une augmentation de 4,4 %, nous avons aussi été en mesure d'y augmenter nos marges sous-jacentes. »

Les ventes des magasins ouverts depuis au moins un an constituent un indicateur clé dans le secteur du commerce de détail.

En Europe, elles ont été de 4,6 %, par rapport à 1,6 % au deuxième trimestre l'an dernier, tandis qu'au Canada, la hausse a été de 5,1 %, alors qu'une contraction de 1,6 % avait été observée il y a un an.

Abstraction faite des éléments non récurrents, le bénéfice par action de l'entreprise a été de 84 cents US au deuxième trimestre, alors qu'il avait été de 80 cents US il y a un an.

Cette performance trimestrielle s'est avérée supérieure aux attentes des analystes sondés par Thomson Reuters Eikon, qui anticipaient un profit ajusté de 82 cents sur des recettes trimestrielles de 13,9 milliards

Néanmoins, M. Hannasch a souligné qu'aux États-Unis, même si les marges sur le carburant ont été « solides » elles ont été « nettement inférieures » à celles enregistrées au deuxième trimestre l'an dernier. Il a attribué cela à la volatilité provoquée par les ouragans ayant déferlé sur le Texas et la Floride l'an dernier.

En date du 14 octobre, le réseau de Couche-Tard comptait 9943 magasins en Amérique du Nord ainsi que 2718 autres enScandinavie, en Irlande, en Pologne, dans les pays baltes ainsi qu'en Russie.

À la Bourse de Toronto, l'action de la multinationale a terminé la séance de mardi à 65,75 $, en baisse de 60 cents, ou 0,9 %.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer