Source ID:e20f4da5-8170-4641-bdf3-573bb1e44927; App Source:alfamedia

Vendredi fou: plus fou ici qu'aux États-Unis

Les Québécois comptent dépenser en moyenne 250 $ au... (Photo Justin Tang, Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Les Québécois comptent dépenser en moyenne 250 $ au cours du Vendredi fou.

Photo Justin Tang, Archives La Presse Canadienne

Tandis que les Américains sont de moins en moins enthousiasmés par le Vendredi fou, chez nous, sa popularité bondit. Cette année, 35 % des Québécois prévoient profiter des soldes qui seront offerts demain et lundi, à l'occasion du Cyber lundi. Il s'agit d'un bond de 6 % par rapport à 2015.

NOS ACHATS DÉCORTIQUÉS

250 $: C'est le budget moyen des consommateurs qui prévoient profiter de ces deux journées de soldes. Une personne sur quatre dépensera 500 $.

COMMENT ?

  • 44 % des achats seront faits en ligne.
  • 42 % des achats seront faits en magasin.
  • 14 % des répondants ont été incapables de préciser une proportion.

QUOI ?

  • 76 % : Électronique
  • 73 % : Vêtements et accessoires
  • 60 % : Informatique
  • 58 % : Divertissement (livres, musique, spectacles)
  • 31 % : Voyages
  • 16 % : Articles de photographie

QUI EN PROFITE LE PLUS ?

  • 25 % : Best Buy
  • 24 % : Amazon
  • 8 % : eBay
  • 7 % : Walmart

* Source : sondage réalisé par L'Observateur pour le compte du Conseil québécois du commerce de détail (CQCD), en octobre, auprès de 1006 personnes.

LÈCHE-VITRINE AU TÉLÉPHONE

Google prévoit que les Canadiens feront davantage de recherches au sujet du magasinage sur leur téléphone que sur leur ordinateur. Ce serait logique, car en 2015, pendant le Vendredi fou et le Cyberlundi, le téléphone avait « presque » surpassé l'ordinateur. Dans certaines catégories (maquillage et jouets), le dépassement avait même eu lieu, souligne le moteur de recherche.

ACHATS AUX ÉTATS-UNIS

Près de la moitié des Canadiens prévoit profiter des soldes offerts aux États-Unis, soit en magasin ou sur l'internet, selon un sondage mené par Léger pour UPS Canada. L'an dernier, la proportion était bien moindre (29 %). La progression s'explique sans doute par l'augmentation de la valeur du dollar canadien par rapport au billet vert. En moyenne, les Canadiens prévoient économiser 173 $ en magasinant au sud de la frontière.

LE BLACK FRIDAY AMÉRICAIN PERD DES ADEPTES

Aux États-Unis, la plus importante journée de magasinage de l'année, le Black Friday, est-elle sur le point de mourir comme l'ont rapporté certains médias ? Les sondages confirment une légère baisse de popularité, mais les funérailles ne sont pas pour demain.

« SEULEMENT » 50 %

Selon une étude réalisée par JDA Software Group, près de la moitié des Américains ne prévoient pas profiter cette année de ces deux jours d'aubaines. Ça peut sembler beaucoup, mais vu la population du pays, le bassin potentiel de clients pour les commerces demeure tout de même énorme...

137,4 MILLIONS

La plus importante association de détaillants des États-Unis, la National Retail Federation (NRF), calcule pour sa part que 137,4 millions d'Américains profiteront des soldes en magasin ou en ligne. C'est 59 % de la population active, soit un tout petit peu plus que l'an dernier, mais moins qu'en 2014 et 2013 (62 %).

DES ACHATS TOUT LE MOIS

Foursquare prédit un recul de 3,5 % de l'achalandage en magasin, selon le site Business Insider. Selon plusieurs experts, la prolifération des soldes offerts pendant tout le mois de novembre et les mégasoldes en ligne (Amazon Prime Day, Alibaba's Singles' Day) nuisent à la popularité du Vendredi fou et du Cyberlundi. Certains détaillants (Walmart, Toys"R"Us, Sears) proposent aussi des soldes pré-Vendredi fou. En fait, 55 % des détaillants étendent leurs soldes pendant toute la période des Fêtes, et seulement 14 % les concentrent pendant la fin de semaine de l'Action de grâce, selon un sondage mené aux États-Unis par BDO auprès de dirigeants d'entreprises dans le secteur de la vente au détail.

DÉTAILLANTS PESSIMISTES

L'enquête de BDO lève aussi le voile sur un certain pessimisme. Pas moins de 70 % des dirigeants dans le secteur du détail prévoient une stagnation des ventes tant lors du Black Friday que du Cyber Monday. Globalement, les sondés anticipent une hausse des ventes en dollars de 0,7 % pour la journée de lundi, la plus faible dans l'histoire de ce sondage. Les prévisions sont meilleures pour le vendredi : + 2,6 %.

FÉRIÉ, C'EST SACRÉ

Quatre Américains sur dix ont une opinion très ou assez défavorable sur les détaillants qui ouvrent leurs portes à l'Action de grâce (la veille du Vendredi fou), puisqu'il s'agit d'un jour férié, selon un récent sondage SAS. Les milléniaux s'en formalisent moins, et sont plus enclins à préférer le centre commercial au traditionnel souper à la dinde. Cette année, des géants comme Walmart, Target, Best Buy, Macy's et Toys"R"Us ouvriront à 17 h ou 18 h le jeudi. Les JCPenney ouvriront dès 15 h. Tandis que Costco, Home Depot et IKEA resteront fermés, rapporte le site theblackfriday.com, qui recense les décisions des commerces en matière d'heures d'ouverture.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer