Le détaillant montréalais Structube s'attaque au marché de la Colombie-Britannique. Son premier point de vente y sera inauguré cette semaine dans la rue Hastings Ouest, l'une des plus achalandées de Vancouver. Et deux autres ouvertures dans cette province sont prévues à l'automne.

Publié le 18 juill. 2016
Marie-Eve Fournier LA PRESSE

«C'est comme un rêve pour nous d'ouvrir en Colombie-Britannique. Ça veut dire qu'on a réussi à couvrir le Canada d'est en ouest!», s'est exclamé le directeur du marketing, Tony Trew, au cours d'un entretien avec La Presse.

Près de 42 ans après sa fondation, l'entreprise a bon espoir de conquérir le coeur des clients vivant à proximité de l'océan Pacifique. Car les achats faits sur son site web par des résidants de la Colombie-Britannique sont nombreux, ce qui «donne confiance».

Les deux autres magasins ouvriront dans quelques semaines. D'abord à Burnaby, en banlieue de Vancouver, dans un complexe baptisé «Station Square» (début de septembre). Ensuite dans la sympathique rue commerciale Granville (début d'octobre), à Vancouver même.

«En général, on ouvre cinq ou six magasins par année. Mais là, d'en ouvrir trois dans une seule province, c'est plus rare», a précisé Tony Trew. Cette année, Structube aura effectivement procédé à six ouvertures (deux en Ontario, une au Québec et trois en Colombie-Britannique). Il n'a pas été possible de savoir le montant de l'investissement requis par cette expansion. La chaîne de 48 magasins ne compte aucune franchise.

Entre le CHUM et l'UQAM

Structube prépare aussi l'ouverture d'un magasin sur le boulevard René-Lévesque Est, au centre-ville de Montréal (Quartier latin). Le commerce occupera tout le rez-de-chaussée de l'immeuble de condos Le Metropol à compter d'octobre. Construit par Samcon, l'édifice se trouve sur le terrain où se trouvait jadis le bar Medley, en face de l'hôpital Saint-Luc et de l'UQAM.

Le magasin de meubles et d'articles de décoration n'aura pas de stationnement. Et il ne sera pas situé dans une artère réputée pour sa vitalité commerciale et ses boutiques branchées.

L'entreprise est tout de même convaincue de bien avoir choisi l'emplacement pour son futur magasin phare de 11 000 pieds carrés. « On voulait une adresse dans l'est de la ville et il y a beaucoup de projets de condos dans ce coin-là, explique Tony Trew. Alors on pense que ça va être excellent. » Et les magasins les plus populaires de la chaîne sont ceux qui n'ont pas de stationnement, ajoute-t-il.

Baisses de prix pour le web

Depuis le début de l'année, Structube vend en ligne aux États-Unis (au Canada, le service est offert depuis 2015). Pour être encore plus concurrentiel sur la Toile, le détaillant québécois a modifié sa gamme de produits afin de réduire ses prix. «Ça a fait augmenter le volume de ventes, précise le responsable du marketing. Pour certains de nos clients, nous étions juste un peu trop chers.»

«Il y a beaucoup plus de compétition en ligne. Notre but, c'est d'avoir les meilleurs prix en Amérique du Nord. C'est ce qui nous a décidés à baisser nos prix.» - Tony Trew, directeur du marketing chez Structube

Les ventes en ligne comptent pour près de 10% du chiffre d'affaires du détaillant.

Prochaine étape: déterminer dans quelles villes américaines ouvrir des magasins, en analysant la provenance des achats faits sur le web. Aucun bail n'est encore signé, mais Tony Trew serait étonné qu'aucune ouverture n'ait lieu en 2017, dit-il.

L'entreprise dessert tous ses magasins et ses clients en ligne au moyen d'un seul entrepôt de 220 000 pieds carrés en bordure de l'autoroute 40, à Saint-Laurent. Un quart de travail de nuit y a été ajouté il y a deux mois pour fournir à la demande.

***

STRUCTUBE EN QUELQUES CHIFFRES

FONDATION : 1974

EMPLOYÉS : plus de 300

MAGASINS : 48 (le 49e ouvrira à Vancouver la semaine prochaine)

CHIFFRE D'AFFAIRES : 85 millions

PROPRIÉTAIRE : famille Knafo