Gap a dévoilé, lundi, des projections de bénéfices pour le deuxième trimestre inférieures aux évaluations des analystes de Wall Street.

Publié le 10 août 2015
ASSOCIATED PRESS

L'entreprise a blâmé les délais aux ports de la côte Ouest, les fluctuations des devises étrangères et les manoeuvres stratégiques entreprises par la compagnie de San Francisco pour relancer sa marque.

Les perspectives de bénéfices, annoncées tard lundi, surviennent alors que le détaillant, qui exploite aussi Old Navy et Banana Republic, a affiché un recul de trois pour cent d'une mesure clé des revenus pour juillet. Les analystes s'attendaient à un recul de 2,3%.

En excluant l'impact négatif des actions stratégiques, évalué à 12 cents, l'entreprise a dit s'attendre à un bénéfice par action ajusté entre 63 cents et 64 cents pour le deuxième trimestre de l'exercice 2015.

Les analystes prévoyaient un résultat de 66 cents par action, selon FactSet.

Gap dévoilera ses résultats du deuxième trimestre, le 20 août.

Gap avait déjà brassé son équipe de direction: Art Peck est devenu chef de la direction en février et le leadership des marques Gap et Banana Republic a été changé.

Gap prévoit fermer 175 des magasins à son nom en Amérique du Nord au cours des prochaines années, en maintenant environ 800 en service.