Le géant américain de la restauration rapide McDonald's a publié vendredi un bénéfice net au troisième trimestre en hausse de 9%, supérieur aux prévisions, assorti d'un chiffre d'affaires en augmentation de 14%.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le profit du groupe s'établit à 1,5 milliard de dollars. Rapporté au nombre d'actions, il s'élève à 1,45 $, là où les analystes anticipaient 1,43 $.

Le chiffre d'affaires, porté «par de la croissance dans toutes les régions du monde», s'est élevé à 7,2 milliards, au-delà des 7,01 milliards escomptés par les spécialistes, a précisé l'entreprise dans un communiqué.

«Les investissements que nous faisons pour optimiser les menus, moderniser l'expérience dans les restaurants et élargir l'accessibilité aux McDonald's» portent «une croissance rentable des parts de marché», ce qui est «une indication évidente que notre stratégie fonctionne», a commenté le directeur général du groupe Jim Skinner, cité dans le communiqué.

Ces efforts «créent une différentiation significative de la marque à laquelle les clients répondent bien», a-t-il ajouté.

À périmètre constant, les ventes ont augmenté de 5% au niveau mondial.

Elles ont notamment grimpé de 4,4% aux États-Unis, où le groupe a commencé à offrir de nouveaux produits comme un smoothie mangue-ananas.

En Europe, les recettes ont progressé de 4,9%, en particulier grâce à la France, la Russie, l'Allemagne et la Grande-Bretagne. La chaîne y a notamment mis en place une stratégie d'offres promotionnelles «uniques» afin de répondre «au désir de variété des clients» et accroît ses efforts de modernisation des restaurants.

Dans les régions Asie, Pacifique, Moyen-Orient et Afrique, les ventes sont en hausse de 3,4%, avec une progression du nombre de clients.

«Les bons résultats de l'entreprises sont venus de toutes les divisions mais l'Europe a mené la performance», ont noté les analystes de RBC Capital Markets. Cela «devrait apaiser les craintes d'un ralentissement» des ventes sur le Vieux Continent, ont-ils ajouté.

Les marges d'exploitation de l'entreprise ont toutefois «baissé dans toutes les régions», reflétant «des coûts d'aliments plus élevés», ont souligné pour leur part les analystes de Bank of America Merril Lynch. Mais «les résultats solides de septembre» sont un «signe rassurant» après un mois d'août «relativement moyen».

L'entreprise a indiqué avoir distribué des dividendes et racheté des actions à hauteur de 1,5 milliard au cours du trimestre.

Le titre [[|ticker sym='MCD'|]] prenait 3,09% à 91,76 dollars vers 09h40 à la Bourse de New York.