La hausse des prix du pétrole a permis de rétrécir le déficit commercial du Canada en janvier, les exportations ayant augmenté plus rapidement que les importations en début d'année, d'après les données de Statistique Canada.

CRAIG WONG LA PRESSE CANADIENNE

L'agence fédérale a indiqué mercredi que le déficit commercial avait été de 4,2 milliards en janvier, comparativement à un déficit révisé de 4,8 milliards en décembre - qui avait initialement été rapporté à 4,6 milliards. D'après Thomson Reuters Eikon, les économistes anticipaient un déficit de 3,5 milliards pour janvier.

Aux yeux de Josh Nye, économiste principal à la Banque Royale, ces données sont encourageantes.

« Cela rappelle que les difficultés à court terme du secteur de l'énergie, qui ont pesé sur la croissance vers la fin de l'année dernière, devraient s'estomper, a-t-il écrit, dans un rapport. Les prix ont rebondi cette année et la production devrait emboîter le pas. »

M. Nye a toutefois prévenu que des problèmes subsistaient.

« Les exportateurs canadiens sont confrontés au ralentissement mondial dans le secteur industrie, à l'essoufflement de la croissance du commerce mondial et du secteur manufacturier américain, dont la croissance semble avoir atteint un sommet l'an dernier », a-t-il indiqué.

Statistique Canada a indiqué que les exportations totales avaient augmenté de 2,9 % pour atteindre 47,6 milliards en janvier, ce qui constitue une première augmentation depuis juillet dernier.

Après cinq mois de déclin, les exportations de produits énergétiques ont augmenté de 14 % en janvier, à 7,1 milliards. Elles ont été stimulées par la hausse de 36,5 % des exportations de pétrole brut découlant de la progression de prix.

En excluant les produits énergétiques, les exportations ont augmenté de 1,2 % en janvier.

Parallèlement, les importations totales ont progressé de 1,5 % en janvier pour atteindre un record de 51,8 milliards, stimulées par les importations d'aéronefs et d'autres équipements et pièces de transport.

Les importations d'aéronefs et d'autres matériels et pièces de transport ont augmenté de 52,6 % pour atteindre un record de 2,7 milliards en raison de la hausse des importations d'avions de ligne en provenance des États-Unis.

Sur le plan régional, le déficit commercial du Canada avec les pays autres que les États-Unis a diminué pour s'établir à 5,8 milliards en janvier, alors qu'il avait été de 6,6 milliards en décembre. Les exportations ont augmenté de 7,9 %, soit plus rapidement que les importations, qui ont affiché une hausse de 1,1 %.

L'excédent commercial du Canada avec les États-Unis a reculé à 1,6 milliard en janvier, comparativement à 1,8 milliard