Une analyse préliminaire des comptes fédéraux montre que le gouvernement a cumulé un excédent budgétaire de 300 millions pour les neuf premiers mois de son exercice financier.

LA PRESSE CANADIENNE

Le surplus représente une amélioration par rapport à la période d'avril à décembre de l'exercice 2017-18, alors qu'Ottawa avait cumulé un déficit de 8,9 milliards.

La plus récente édition de la revue financière du ministère des Finances précise que les revenus d'ensemble ont progressé de 19,3 milliards, soit 8,7 %, par rapport à la même période un an plus tôt. Cela était essentiellement attribuable à une hausse des revenus fiscaux, des revenus tirés des cotisations d'assurance-emploi et des autres revenus.

Selon le rapport, les dépenses des programmes ont grimpé de 8,4 milliards, soit 3,9 %, par rapport à la même période de neuf mois de l'exercice précédent. Cela a été attribué à l'augmentation des principaux transferts aux particuliers, des principaux transferts aux autres administrations et des charges de programmes directes.

Les frais de la dette publique ont augmenté de 1,7 milliard, soit 10,3 %, notamment en raison une hausse du taux d'intérêt effectif moyen sur la dette du gouvernement et d'ajustements liés à l'inflation.

Dans leur mise à jour budgétaire de novembre, le gouvernement libéral a indiqué être en voie d'afficher un déficit budgétaire de 18,1 milliards pour l'exercice 2018-19. Selon ses calculs, l'exercice suivant devrait voir un déficit de 19,6 milliards, puis celui de 2020-21, un déficit de 18,1 milliards.