Le gouvernement fédéral a cumulé un déficit de 2,1 milliards pour les huit premiers mois de l'exercice 2018-19, ce qui se compare à un déficit de 9,5 milliards pour la même période l'an dernier.

Mis à jour le 25 janv. 2019
LA PRESSE CANADIENNE

Dans sa revue financière mensuelle, le ministère des Finances a indiqué que ses revenus pour la période d'avril à novembre avaient grimpé de 16,7 milliards, soit 8,6 %, grâce à la hausse de revenus fiscaux, des revenus tirés des cotisations d'assurance-emploi et des autres revenus.

Les dépenses des programmes ont augmenté de 8,0 milliards, soit 4,2 %, en raison des hausses des revenus fiscaux, des revenus tirés des cotisations d'assurance-emploi et des autres revenus.

Les frais de la dette publique ont augmenté de 1,4 milliard, ou 9,8 %.

Dans son budget présenté en février, le gouvernement avait dit s'attendre à un déficit de 18,1 milliards pour l'exercice 2018-19, qui prendra fin en mars.

Pour le mois de novembre, le gouvernement a affiché un déficit de 2,2 milliards, ce qui se compare à un déficit de 2,9 milliards pour le même mois en 2017.