Grâce au secteur financier, le bénéfice d'exploitation des sociétés canadiennes a atteint 80,9 milliards de dollars au deuxième trimestre de l'exercice en cours, une hausse de 12,9% par rapport au trimestre précédent, a indiqué jeudi Statistique Canada.

Publié le 27 août 2015
LA PRESSE CANADIENNE

Cette croissance suit toutefois une baisse de 10,6% survenue lors du premier trimestre.

Dans le secteur financier, les bénéfices d'exploitation ont augmenté de 8,5 milliards pour atteindre 25,6 milliards. L'agence fédérale explique que c'est le secteur de l'assurance-vie qui a enregistré une diminution importante de la valeur du passif actuariel, donc une baisse marquée de ses dépenses d'exploitation.

Dans le secteur non financier, les bénéfices d'exploitation ont atteint 55,3 milliards au deuxième trimestre de l'exercice, soit 1,5%. Des diminutions avaient été enregistrées lors des deux trimestres précédents.

Par rapport au deuxième trimestre de 2014, les bénéfices d'exploitation pour l'ensemble des sociétés canadiennes ont diminué de 3,8%. Plus précisément, ils ont diminué de 12,6% dans le secteur non financier et ont augmenté de 23% dans le secteur financier.

Le secteur pétrolier et gazier se trouve toujours dans une situation difficile.

Il a enregistré une perte d'exploitation pour un second trimestre consécutif. La perte était toutefois moindre. Ainsi, le secteur a enregistré une perte de 379 millions au deuxième trimestre de l'exercice, comparativement à une perte de 1,2 milliard au premier trimestre. Statistique Canada souligne que ce sont les revenus d'exploitation qui ont augmenté et les dépenses d'exploitation qui ont été resserrées.