Pour la toute première fois, la Commission des valeurs mobilières de l'Ontario (CVMO) a émis une liste noire des personnes et des sociétés n'ayant pas payé les amendes qui leur ont été imposées pour avoir enfreint les règles en place.

Mis à jour le 18 janv. 2012
LA PRESSE CANADIENNE

La CVMO affiche sur son site web la liste de dizaines d'investisseurs qui n'ont pas fait parvenir leur paiement après avoir écopé d'une amende pour ne pas avoir respecté la réglementation de la province en matière de valeurs mobilières.

Les amendes impayées vont d'aussi peu que 500 $, dans le cas d'un individu, à pas moins de 29,2 millions, dans celui d'un groupe de personnes.

La CVMO a indiqué mercredi avoir reçu 48% de la somme 229 millions de dollars que totalisent les amendes imposées entre 2005 et la fin de 2011.

L'organisme n'a cependant obtenu que 690 000$, soit moins de 1% des 73,4 millions $ associés aux cas ayant fait l'objet d'une contestation.

La CVMO a fait remarquer qu'il n'était pas toujours possible de recevoir les montants dus, les investisseurs fautifs n'ayant parfois plus d'actifs, ayant quitté l'Ontario, ne pouvant être retrouvés ou ayant transféré leurs actifs à d'autres parties.