Dans un rapport publié aujourd'hui, la Chambre de commerce du Canada fait valoir que les liens du Canada avec la Chine sont rapidement devenus la plus importante relation étrangère de notre pays.

Publié le 18 janv. 2012
LA PRESSE

Dans le rapport intitulé «Renforcer nos liens économiques avec la Chine: trois priorités des entreprises canadiennes», la Chambre présente trois stratégies pour accroître la rentabilité de la relation du Canada avec la Chine: mettre en oeuvre une stratégie d'engagement politique avec la Chine; éliminer les obstacles et les irritants pour accroître et améliorer les échanges commerciaux avec la Chine; et améliorer les relations avec la Chine sur le plan des investissements.

«Il est nécessaire d'accroître et d'améliorer les échanges entre le Canada et la Chine, a déclaré Perrin Beatty, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Canada. Bien entendu, certains obstacles dans les deux pays doivent être éliminés pour élargir l'accès à ces possibilités et établir un partenariat de croissance et de prospérité communes. Nous ne pouvons laisser ces obstacles nous empêcher de tirer pleinement profit de cette relation.»

Des occasions se présentent aux entreprises canadiennes d'offrir des biens et des services dont la Chine a besoin pour soutenir son propre développement, notamment dans les secteurs de l'énergie, des matières premières, de l'alimentation, des services financiers et d'ingénierie, de l'aérospatiale et des transports, ainsi que des études supérieures.

La Chambre de commerce du Canada regroupe 420 chambres de commerce, qui représentent 192 000 entreprises.