Les régimes de retraite canadiens ont été sérieusement malmenés au troisième trimestre par l'agitation des marchés boursiers mondiaux, révèle une étude publiée tout récemment par RBC Dexia Services aux Investisseurs.

LA PRESSE CANADIENNE

L'organisme a précisé que l'actif des caisses de retraite canadiennes dont il suit l'évolution ont baissé de 5,5% au cours du trimestre terminé le 30 septembre 2011 et conduit le rendement pour l'année en territoire négatif à -3,2%.

La compagnie est détenue en parts égales par la Banque Royale du Canada et Dexia, une banque belge qui traverse une période difficile. La RBC dit négocier pour acheter la participation de sa partenaire.

Le rapport explique que plusieurs facteurs ont eu un impact pendant le troisième trimestre, notamment l'incertitude persistante à l'égard de la crise de la dette souveraine en Europe, la décote de la dette américaine et les craintes grandissantes d'un ralentissement de la croissance économique mondiale.

Les actions canadiennes constituent la catégorie d'actifs qui a enregistré les pires résultats pour les régimes canadiens, puisque l'indice composé S&P/TSX est tombé de 12% durant le trimestre, sa pire performance trimestrielle depuis la crise financière de 2008.

Les actions mondiales ont également souffert suite à la baisse provoquée par le recul des actions du secteur bancaire européen, comme en témoigne la chute de 10% de l'indice MSCI monde.