Source ID:18648a1bb81f3f2783b307ac9273cd4b; App Source:StoryBuilder

Unifor appelle au boycottage des véhicules GM construits au Mexique

Le président national d'Unifor, Jerry Dias, avait déjà... (Photo Nathan Denette, La Presse canadienne)

Agrandir

Le président national d'Unifor, Jerry Dias, avait déjà indiqué qu'il n'appellerait pas à un boycottage global des produits GM, car il ne voudrait pas nuire aux travailleurs des autres usines GM au Canada.

Photo Nathan Denette, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Toronto

Le plus important syndicat du secteur privé au Canada appelle au boycottage des véhicules de General Motors construits au Mexique, dans le cadre d'une campagne visant à sauver les activités de montage de GM à Oshawa, en Ontario.

Le président national d'Unifor, Jerry Dias, avait déjà indiqué qu'il n'appellerait pas à un boycottage global des produits GM, car il ne voudrait pas nuire aux travailleurs des autres usines GM au Canada.

M. Dias explique que cet appel au boycottage ne vise pas les travailleurs mexicains. Mais le dirigeant syndical est préoccupé par le déplacement de la production de GM vers le Mexique, où les travailleurs sont moins bien payés.

« L'usine d'Oshawa est une usine très performante et viable que la cupide General Motors abandonne dans le seul but de gonfler ses profits en versant aux travailleurs mexicains des salaires de misère », a affirmé M. Dias lors d'une conférence de presse à Toronto.

« Nous demandons aux Canadiens de se tenir debout face à l'avidité des entreprises. »

Le syndicat canadien affirme que les consommateurs peuvent facilement identifier ces véhicules construits au Mexique : leur numéro d'identification commence par le chiffre 3.

Certains véhicules de GM, notamment le Chevrolet Blazer, le Trax et le GMC Terrain, sont exclusivement construits au Mexique. D'autres, comme l'Equinox, le Silverado et le Cruze sont construits à divers endroits en Amérique du Nord.

GM Canada prévient que l'économie de l'Ontario pourrait souffrir d'un tel boycottage des véhicules construits au Mexique, puisque les pièces traversent les frontières du Canada dans ce secteur très intégré.

« La menace de dommages collatéraux pour les fournisseurs de pièces, les concessionnaires et les travailleurs de l'Ontario est inquiétante », a estimé le vice-président de GM Canada, David Paterson, dans une déclaration.

GM Canada a annoncé l'automne dernier qu'elle prévoyait fermer son usine d'assemblage d'Oshawa d'ici la fin de 2019.

Cette fermeture entraînera la perte d'environ 2600 emplois syndiqués et devrait avoir des répercussions sur les fournisseurs de la région.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer