Les ventes de Volkswagen en recul

Volkswagen a enregistré une forte croissance sur son... (PHOTO INA FASSBENDER, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Volkswagen a enregistré une forte croissance sur son premier marché, la Chine, où le constructeur a signé le meilleur trimestre de son histoire, mais un décrochage en Amérique du Sud et un repli aux États-Unis, où le scandale des moteurs diesel truqués lui colle à la peau.

PHOTO INA FASSBENDER, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
FRANCFORT

Les ventes mondiales de voitures de la marque Volkswagen ont baissé de 1,3 % au premier trimestre, sur fond de chute aux États-Unis dans le sillage du scandale du diesel, et d'effondrement du marché automobile brésilien.

Entre janvier et mars, la marque VW a vendu près de 1,46 million de voitures dans le monde, selon un communiqué publié vendredi, dans lequel le directeur des ventes de la marque, Jürgen Stackmann, évoque des « évolutions de marchés différentes selon les régions ».

Volkswagen a enregistré une forte croissance sur son premier marché, la Chine, où le constructeur a signé le meilleur trimestre de son histoire, mais un décrochage en Amérique du Sud et un repli aux États-Unis, où le scandale des moteurs diesel truqués lui colle à la peau.

Dans le détail, la marque Volkswagen, pilier du groupe du même nom qui commercialise 12 marques de véhicules au total, a vu ses livraisons stagner en Europe (-0,2 %), le dynamisme observé dans l'est du continent - à l'exception de la Russie - permettant de compenser des ventes en léger déclin dans l'ouest. Sur son marché national, l'Allemagne, qui est également son deuxième plus gros débouché, la baisse est de 3,8 % sur un an.

L'appétit des clients chinois (+6,5 %) a permis de contenir le plongeon des ventes aux États-Unis (-12,5 %) et au Brésil (-39 % environ).

Au seul mois de mars, Volkswagen a écoulé dans le monde 543 700 voitures, soit 2,7 % de moins qu'en mars 2015, avec des tendances similaires à celles observées sur l'ensemble du trimestre.

Les ventes du groupe en légère hausse 

Les ventes mondiales du géant européen de l'automobile Volkswagen, toujours aux prises avec un retentissant scandale, ont légèrement progressé au premier trimestre, selon des chiffres publiés vendredi.

Le groupe aux 12 marques, de Seat à Skoda en passant par Porsche et le fabricant de camions MAN, a livré un peu plus de 2,5 millions de véhicules dans le monde entre janvier et mars, soit 0,8 % de plus qu'au premier trimestre 2015, d'après un communiqué.

Seule sa marque historique Volkswagen semble souffrir encore du scandale. Le groupe a truqué les moteurs diesel de certaines de ses voitures pour les faire passer pour moins polluantes qu'elles ne sont.

La maison mère Volkswagen a annoncé mercredi que les bonus de ses dirigeants subiront « une réduction substantielle » dans le sillage du « dieselgate » et alors que le débat sur ces rémunérations variables a enflammé l'Allemagne ces derniers jours.

D'après les chiffres européens dévoilés vendredi par l'Association des constructeurs automobiles européens (ACEA), le groupe aux douze marques figure toujours en tête du marché européen dont il détenait 22,2 % en mars, même s'il continue de perdre des parts de marché.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer