Source ID:d082e5aea85d3777b8636dfd24349788; App Source:StoryBuilder

Les Aliments Vegeat: du boeuf haché... sans boeuf

L'offre de Vegeat arrive d'autant plus au bon... (PHOTO TIRÉE DU SITE DES ALIMENTS VEGEAT)

Agrandir

L'offre de Vegeat arrive d'autant plus au bon moment que le nouveau Guide alimentaire canadien encourage une augmentation de la consommation de protéines végétales.

PHOTO TIRÉE DU SITE DES ALIMENTS VEGEAT

Un entrepreneur québécois compte bien profiter de l'engouement croissant des consommateurs pour les protéines végétales et le flexitarisme. Si tout se passe comme prévu, il mettra en marché ce printemps un boeuf haché... sans boeuf, qui ressemble à s'y méprendre à de la viande, a un goût de viande, et devrait être vendu dans le rayon de la viande.

François Cardinal, fondateur des Aliments Vegeat... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

François Cardinal, fondateur des Aliments Vegeat

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

« Sur les médias sociaux, on nous appelle déjà les Beyond Meat québécois ! », se réjouit l'entrepreneur François Cardinal au bout du fil. 

Cette entreprise californienne a beaucoup fait parler d'elle avec ses boulettes de « viande hachée végétale » qui laissent couler du « sang » quand on les cuit. En réalité, il s'agit d'un jus à base de betteraves. En juillet dernier, les restaurants A&W du Canada ont mis sa fameuse boulette au menu et en août, le produit était déjà en rupture de stock partout au pays en raison d'une demande nettement au-dessus des attentes.

Opération séduction

La comparaison est donc flatteuse. Et François Cardinal espère avoir autant de succès avec sa nouvelle entreprise baptisée Les Aliments Vegeat. « On vise les végétariens, les végétaliens, les flexitariens, les foodies, les gens qui veulent essayer autre chose », énumère-t-il.

Pour entrer dans le marché, il a développé deux produits : du « haché végétal » pouvant servir à faire n'importe quelle recette nécessitant du boeuf haché et des boulettes pour concocter des hamburgers. Autant le haché que les boulettes sont à base de pois jaunes. Plus tard, des « viandes végétales cuites » ainsi que des saucisses et du porc effiloché (ou pulled pork) devraient s'ajouter à la gamme.

La recette de Vegeat lui a permis de gagner le prix DUX, qui récompense les initiatives en matière de saine alimentation, dans la catégorie « Produit en ébullition - Entreprise en démarrage », en janvier. Et l'intérêt dans le marché est évident, jure M. Cardinal.

« Jusqu'à présent, je n'ai fait aucune approche, raconte l'entrepreneur qui a déjà travaillé pour Fleury Michon et St-Hubert. Les gens de la vente au détail, de la restauration et du secteur institutionnel ont entendu parler du projet et les demandes m'arrivent. »

Chaque fois, l'approche est la même pour séduire ces clients potentiels. M. Cardinal leur présente son produit cru et le cuit devant eux pour leur montrer de quelle manière « il se travaille ». « Les gens sont toujours surpris, souvent bouche bée. Ils ne s'attendaient pas à ça. »

Pour le moment, aucun détaillant intéressé à vendre le « haché végétal » de Vegeat ne peut être nommé, mais une annonce pourrait être faite dans quelques semaines. 

Sylvain Charlebois, professeur en distribution et politiques agroalimentaires à l'Université Dalhousie, est persuadé que les grandes chaînes de supermarchés auront un grand intérêt pour un tel produit, dans le contexte où la demande pour les protéines végétales augmente plus vite que l'offre. « Il y a un manque sur le plan de la transformation quand on parle d'innovation [...] Il y a un éveil des consommateurs et les distributeurs se retrouvent devant rien. » 

D'ailleurs, comme l'a révélé La Presse, les producteurs de tofu peinent à suffire à la demande, ce qui provoque régulièrement des pénuries dans les supermarchés depuis quelques mois.

L'offre de Vegeat arrive d'autant plus au bon moment que le nouveau Guide alimentaire canadien encourage une augmentation de la consommation de protéines végétales. 

Même prix que le boeuf

François Cardinal précise qu'il a développé ses recettes en laboratoire, que celles-ci seront fabriquées par un sous-traitant qui possède une usine à Saint-Hyacinthe « capable de nous supporter dans notre croissance ». Cette usine a la capacité de préparer plusieurs produits différents, autant cuits que crus.

Contrairement au tofu, la « viande végétale » des Aliments Vegeat ne contient pas de soya, ce qui en fait un produit sans allergènes. La couleur rouge est obtenue grâce à l'utilisation de betteraves.

Le prix sera « similaire à celui du boeuf haché extra maigre, autour de 9 $ les 400 grammes », précise M. Cardinal. Un peu moins calorique que le vrai boeuf haché et exempt de cholestérol, le produit contient entre 17 et 20 % de protéines (issues de pois jaunes).




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer