Les exportations de blé du Canada vers la Chine ont augmenté de près de 200 % de janvier à novembre 2018, le pays asiatique ayant cessé de s'approvisionner auprès d'agriculteurs américains en raison d'un différend tarifaire.

Mis à jour le 18 janv. 2019
LA PRESSE CANADIENNE

Les données de Statistique Canada publiées jeudi montrent que les exportations totales de blé canadien ont augmenté de près de 13 % au cours de cette période, passant d'environ 15 millions de tonnes à environ 17 millions de tonnes.

Les exportations de blé vers la Chine sont passées d'environ 436 000 tonnes entre les mois de janvier et novembre 2017 à près de 1,3 million de tonnes au cours des mêmes mois en 2018.

Les données pour le mois de décembre ne sont pas encore disponibles.

Sur leur site internet, un groupe de producteurs américains de blé, les U. S. Wheat Associates, indiquent que les agriculteurs américains sont exclus du marché chinois depuis mars 2018, après que la Chine a annoncé qu'elle imposerait un tarif à l'importation de 25 % sur le blé américain, en représailles aux droits de douane américains.

Le groupe a publié en juillet un communiqué pour indiquer que le conflit commercial touchait déjà les agriculteurs. Il précisait alors qu'au cours des trois dernières années, les clients chinois avaient acheté en moyenne 20 millions de boisseaux de blé pendant la période de mars à juin, alors qu'aucun achat n'avait été effectué depuis mars 2018.