Source ID:e612d77a-cad4-421c-98c2-e8706ff4f199; App Source:alfamedia

Le fondateur du Domaine Neige perd sa cidrerie

François Pouliot, fondateur de La Face cachée de... (Photo Stéphane Champagne, collaboration spéciale, archives La Presse)

Agrandir

François Pouliot, fondateur de La Face cachée de la pomme, aurait indiqué que s'il n'obtenait pas les actifs de CidreCo, « personne ne les aurait », peut-on lire dans le jugement de la chambre commerciale de la Cour supérieure qui blâme sévèrement son comportement dans cette affaire.

Photo Stéphane Champagne, collaboration spéciale, archives La Presse

Au terme d'une dispute de plusieurs mois entre associés, l'actuel propriétaire du Domaine Neige, François Pouliot, perd le contrôle de son entreprise, auparavant connue sous le nom La Face cachée de la pomme, située à Hemmingford.

Le Domaine Neige produit neuf cidres et deux spiritueux de pommes, la plupart étant commercialisés sous le nom Neige. L'entreprise a été fondée en 1994 et est l'une des premières sociétés québécoises à avoir fabriqué du cidre de glace, un produit aujourd'hui reconnu par une indication géographique protégée. 

À l'été 2016, La Face cachée de la pomme se place sous la protection des tribunaux en vertu de la Loi sur la faillite et l'insolvabilité. Elle évitera la faillite, grâce à une entente avec ses créanciers, quelques mois plus tard. Un peu avant, François Pouliot devenait président de CidreCo, une nouvelle entreprise de distribution qui regroupera les actifs de La Face cachée, devenue Domaine Neige, et la partie cidre du Domaine Pinnacle, autre figure de proue du cidre québécois.

AFFAIRE COMPLEXE

François Pouliot promettait alors de relancer le cidre de glace, épaulé par de nouveaux partenaires dont Pomdial, entreprise de Rougemont dirigée par Bertrand Deltour. Mais les affaires ont rapidement tourné au vinaigre, et une bataille démarre au coeur de CidreCo qui mènera à la mise sous séquestre de la cidrerie d'Hemmingford le mois dernier, à la demande de la banque. 

Tous les biens de CidreCo ont alors été mis en vente. Les deux parties, Pomdial et François Pouliot, ont manifesté leur désir de racheter entièrement l'entreprise. Mais les discussions entourant cette affaire complexe ont été houleuses, si on se fie au jugement rendu hier.

Le séquestre a même dû mettre en place « un système de gardiennage » sur les lieux de production du cidre afin de sécuriser les actifs en raison de menaces qu'aurait proférées François Pouliot envers ses représentants.

Le producteur aurait indiqué que s'il n'obtenait pas les actifs de CidreCo, « personne ne les aurait », peut-on lire dans le jugement de la chambre commerciale de la Cour supérieure qui blâme sévèrement le comportement de François Pouliot dans cette affaire. La Cour a tranché en défaveur du Domaine Neige et accepte l'offre de 2,9 millions de dollars de ses anciens partenaires. 

« C'est la partie adverse - Pomdial -, qui remporte tout, écrit Stéphanie Beaudoin, partenaire de François Pouliot, sur la page Facebook de leur entreprise. Notre bébé, notre cidre de Neige, notre Smac ! et le petit Pinnacle que nous avions développé, ne nous appartiennent plus. Le Domaine Neige se voit vidé de ses équipements et de ses cuves. François et moi sommes brisés. » 

Il faudra voir quelles sont les intentions de Pomdial pour la suite des choses, mais l'offre acceptée prévoit que les actifs, incluant les stocks, doivent être en mesure d'être déplacés, une fois la transaction conclue.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer