(Ottawa) Les ventes d’alcool ont augmenté sensiblement au Canada du 1er avril 2020 au 31 mars dernier, malgré les restrictions et les fermetures liées à la pandémie de COVID-19.

Publié le 15 février
La Presse Canadienne

Statistique Canada précise que les sociétés des alcools du pays ont vendu 2,1 % de plus boissons alcoolisées standard en 2020-2021 par rapport à l’année précédente. Les ventes, elles, qui se sont chiffrées à 25,5 milliards, ont constitué la plus forte hausse depuis plus d’une décennie, en partie à cause de l’inflation.

La bière est demeurée la boisson alcoolisée de premier choix des Canadiens, mais elle a continué de perdre des parts de marché au profit des spiritueux, des cidres et des panachés (coolers).

La bière a été en 2020-2021 à l’origine de 36 % des ventes totales d’alcool, mais elle a perdu 2,1 % de sa part de marché. Le vin, qui représentait 31,4 % des ventes totales, a également perdu 0,6 % des parts du marché.

Statistique Canada a observé que la bière et le vin ont perdu leur part de marché au profit des spiritueux, qui ont été en hausse de 0,9 %, ainsi que des cidres et des panachés qui ont progressé de 1,8 %. Les spiritueux ont représenté 25,4 % des ventes totales d’alcool, comparativement à 7,2 % pour les cidres et les panachés.

La bière était la boisson alcoolisée de premier choix dans une grande partie du Canada en 2020-2021, mais le vin s’est classé en tête au Québec, avec 43,5 % des ventes totales, et en Colombie-Britannique, avec 33,4 %.

De 2010-2011 à 2020-2021, le volume des ventes de gin a augmenté de 81,8 %. C’est le Québec qui a le plus contribué à l’augmentation de ces ventes, suivi de l’Ontario.

Enfin, Statistique Canada a constaté qu’en 2020-2021, les Canadiens ont acheté pour 40,2 % de plus de cidres et de panachés que lors de l’exercice précédent, la plus forte hausse de ventes parmi toutes les catégories de boissons enregistrée depuis que Statistique Canada a commencé à recueillir des données sur les ventes d’alcool, en 1949.