(New York) Les nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage aux États-Unis sont tombées mi-novembre à leur plus bas niveau en plus d’un demi-siècle, confirmant la reprise robuste du marché du travail américain qui avait été lourdement affecté pendant la pandémie.

Agence France-Presse

Du 14 au 20 novembre, 199 000  personnes se sont inscrites au chômage pour recevoir une allocation, selon les données publiées mercredi par le département du Travail, à la veille de la fête Thanksgiving. Les analystes s’attendaient à un chiffre nettement supérieur, de 265 000 inscriptions.

Il faut remonter au 15 novembre 1969 pour retrouver trace d’un chiffre aussi bas dans les statistiques du pays.

« Les demandes hebdomadaires ont chuté plus que prévu la semaine dernière », note Rubeela Farooqi, économiste en chef pour HFE.

« Ce niveau est passé en dessous de la moyenne de 218 000 de 2019, ce qui est un signal positif pour le marché du travail. La demande pour les salariés reste forte dans un marché du travail où la masse salariale et la population active restent bien inférieures à leurs niveaux prépandémiques », ajoute Mme Farooqi.

Au cours de la semaine précédente, début novembre, 270 000 nouvelles demandes avaient été déposées, selon des données révisées en hausse et également publiées jeudi.

Le nombre total de bénéficiaires d’une aide qui est calculé avec deux semaines de retard est de 2,432 millions de personnes, une baisse d’un peu plus de 750 000 par rapport à la semaine précédente.

Au plus fort de la pandémie, des dizaines de millions d’Américains avaient pointé au chômage après des vagues massives de licenciements provoquées par les restrictions mises en place pour limiter la propagation du virus.

Les demandes avaient commencé à reculer au deuxième semestre 2020, mais restaient encore en début d’année à des niveaux largement supérieurs à ceux d’avant la pandémie.