(Ottawa) La cadence annuelle des mises en chantier a ralenti en septembre par rapport à août, a indiqué lundi la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).

La Presse Canadienne

L’agence nationale du logement a précisé que le taux annualisé et désaisonnalisé de mises en chantier le mois dernier avait atteint 251 151 unités, en baisse de 4,4 % par rapport à celui de 262 754 enregistré en août.

L’économiste Royce Mendes, de la Banque CIBC, a noté que le ralentissement était essentiellement conforme aux attentes.

« Même si c’est bien loin des sommets observés plus tôt cette année, cette tendance reste plus vigoureuse que celle d’avant la COVID, qui était légèrement au-dessus de 200 000 », a écrit M. Mendes dans une note à ses clients.

« La demande pour le logement au Canada reste solide, mais les permis ont ralenti récemment, potentiellement en raison des contraintes liées à l’offre, tant pour la main-d’œuvre que pour les matériaux. »

Le rythme annuel des mises en chantier dans les centres urbains a chuté de 4,5 % en septembre pour s’établir à 223 055 unités.

Le taux annuel de mises en chantier, dans les centres urbains, d’appartements, de copropriétés et d’autres types d’ensembles d’habitations à logements multiples a diminué de 4 % pour s’établir à 165 861, tandis que le taux de mises en chantier de maisons individuelles en milieu urbain a diminué de 5,9 % pour s’établir à 57 194 unités.

La SCHL a estimé que le nombre annualisé et désaisonnalisé des mises en chantier en milieu rural s’était établi à 28 096 unités en septembre.

La moyenne mobile sur six mois du taux mensuel annualisé et désaisonnalisé des mises en chantier était de 271 068 en septembre, par rapport à celui de 284 757 du mois d’août.

La semaine dernière, l’Association canadienne de l’immeuble (ACI) a indiqué que les ventes de maisons avaient grimpé en septembre, sur une base mensuelle. C’était la première fois que cela se produisait depuis le mois de mars.

Les ventes d’habitations ont ainsi atteint leur deuxième plus haut niveau pour un mois de septembre, et montraient une croissance de 0,9 % par rapport au mois d’août, a précisé l’ACI.

Cependant, les ventes ont diminué de 17,5 % par rapport à septembre 2020, période pour laquelle elles avaient alors touché un sommet record.