(Washington) Les ventes au détail ont rebondi de façon inattendue en août aux États-Unis, malgré la baisse continue des ventes de voitures et le variant Delta qui a ralenti la fréquentation de certains commerces.

Agence France-Presse

Le total des ventes s’est élevé à 618,7 milliards de dollars, en hausse de 0,7 % par rapport à juin, selon les données publiées jeudi par le département du Commerce.

Les analystes s’attendaient eux à une baisse de 0,7 %.

Les ventes sont supérieures de 15,1 % au niveau d’août 2020.

Par ailleurs, celles du mois de juillet ont été révisées, et la baisse enregistrée a été plus forte qu’initialement annoncé, à -1,8 % au lieu de -1,1 %.

Ces chiffres permettent de prendre le pouls de la première économie du monde, dont la consommation est le principal moteur.

En août, de nouveau, les ventes automobiles ont été à la peine. Elles ont reculé de 3,6 %, ce qui est toutefois une baisse moins forte que celle de 4,6 % qui avait été enregistrée le mois précédent.

La production, en effet, est toujours freinée par les pénuries mondiales de semi-conducteurs, faisant grimper les prix, ce qui a, par ailleurs, pu refroidir certains acheteurs potentiels.

Les restaurants et bars, qui avaient vu leur fréquentation rebondir au cours des mois précédents grâce à la vaccination, ont cette fois souffert du variant Delta, et leurs ventes sont stables par rapport à juillet.

Les consommateurs ayant de nouveau boudé bars et restaurants, ce sont les magasins de boissons et d’alimentation qui en profitent. Leurs ventes, qui étaient en recul en juillet, rebondissent en août (+1,8 % sur un mois).

Et les boutiques de décoration et ameublement reprennent elles aussi du poil de la bête (+3,4 %).

Autre conséquence, les ventes en ligne, qui avaient souffert en juillet, repartent à la hausse (+5,3 %).

Les prix élevés limitent certains achats. Mais, si l’inflation est restée forte en août (+0,3 % sur un mois, +5,3 % sur un an), elle a toutefois montré des signes de ralentissement, selon l’indice CPI publié mardi par le département du Travail.