(Washington) Les responsables démocrates du Sénat américain se sont mis d’accord, dans la nuit de mardi, sur un objectif de budget de 3500 milliards de dollars pour mettre en œuvre le vaste programme du président Joe Biden dans la sphère sociale (garde d’enfants, logement…) ou en terme de climat et d’assurance maladie.  

Agence France-Presse

La proposition de budget permettrait d’injecter au cours de la prochaine décennie des fonds fédéraux à un large éventail de projets que M. Biden a définis comme ses priorités mais qui se sont heurtés à l’opposition farouche des républicains.

« La commission sénatoriale chargée du budget est parvenue à un accord sur un budget de base de 3500 milliards de dollars, qui comprend des fonds pour le climat, l’éducation, l’extension de "Medicare", des programmes pour les familles et bien d’autres choses encore », a tweeté le sénateur Mark Warner, à l’issue d’une réunion avec les 11 démocrates de cette commission et le chef démocrate du Sénat, Chuck Schumer.

« Chaque programme majeur que le président Biden nous a demandé est financé d’une façon solide », a déclaré M. Schumer à des journalistes.

La porte-parole de la Maison-Blanche, Jen Psaki, a annoncé que le président démocrate participerait mercredi à un déjeuner avec le caucus démocrate du Sénat.  

Une rencontre qui a pour but « de continuer à plaider pour une approche double afin de reconstruire l’économie en investissant les infrastructures, en protégeant notre climat et en soutenant la prochaine génération de travailleurs et de familles », a-t-elle tweeté.  

L’objectif des démocrates est de transformer l’accord en une résolution budgétaire qui, si elle est votée par les deux chambres du Congrès, permettrait aux parlementaires d’adopter ce programme de dépenses massives sans l’aide des républicains.

Une résolution budgétaire permet aux démocrates, qui contrôlent de justesse le Sénat, de contourner les tactiques d’obstruction parlementaire. Celles-ci nécessitent sinon 60 voix pour être surmontées dans un Sénat qui compte 100 sièges.

Les démocrates avaient utilisé la même procédure en mars pour adopter le plan de soutien de 1900 milliards de dollars proposé par Joe Biden, pour faire face à la pandémie de COVID-19.

L’accord est intervenu après des semaines de négociations entre la Maison-Blanche, les chefs du parti, les progressistes et modérés.  

Les détails de ce vaste plan, qui, selon les démocrates, est l’un des plus importants efforts de financement de ce type depuis des décennies, n’ont pas été publiés.

Cet accord intervient également au moment où les législateurs sont en train de peaufiner un accord bipartisan de près de 1000 milliards de dollars axé sur des infrastructures plus traditionnelles telles que les routes, les ponts et les ports.

Les parlementaires font tout pour finaliser l’accord bipartisan – de même que la résolution sur le budget – avant la pause estivale du Congrès.

Mais les républicains ont exprimé leur opposition au plan démocrate. « 3500 milliards de dollars de nouvelles dépenses, c’est 3500 milliards de dollars de trop et 3500 milliards de dollars que nous n’avons pas », a déclaré le sénateur républicain Mike Lee.