(Ottawa) Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, demande au gouvernement fédéral d’augmenter son aide à la filière forestière au Québec afin de « développer de nouveaux produits carboneutres et créer des emplois d’avenir ».

La Presse Canadienne

Le Bloc a présenté jeudi une série de propositions visant à soutenir l’activité forestière et à développer des biocarburants dérivés du bois, en misant sur les vastes étendues forestières du Québec.

M. Blanchet affirme que la revitalisation du secteur forestier québécois créerait plus de 16 000 emplois au cours de la prochaine décennie, en plus de contribuer à réduire les émissions de gaz à effet de serre au pays.

Le chef bloquiste plaide que l’exploitation forestière et les produits du bois contribuent à une économie à faible émission de carbone et que les forêts aménagées peuvent agir comme des « puits de carbone » en séquestrant plus de gaz carbonique que l’industrie n’en émet.

Le Bloc québécois propose notamment que le gouvernement fédéral se dote d’une politique d’approvisionnement qui encourage les produits à faibles émissions. Il demande aussi à Ottawa de soutenir la recherche consacrée à la « transition verte », notamment dans le secteur des bioproduits forestiers.

M. Blanchet affirme que la route vers le développement de biocarburants à base de bois est longue, mais que la production et la consommation d’énergie plus propre sont indispensables.

« Un litre de biocarburant québécois émet 50 % moins de GES qu’un litre de pétrole », soutient le Bloc.