(Ottawa) Le gouvernement Trudeau crée une nouvelle subvention d’urgence du Canada pour le loyer commercial, alors que le pays en est à un « point de bascule » dans son combat contre la COVID-19.

Mélanie Marquis Mélanie Marquis
La Presse

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé vendredi en conférence de presse la mise sur pied de ce soutien financier, qui ira directement aux entreprises sans devoir passer par les propriétaires de loyers commerciaux.

La subvention d’urgence du Canada pour le loyer commercial pourra couvrir jusqu’à 65 % des dépenses admissibles, et jusqu’à 90 % pour des commerces qui ont dû fermer leurs portes en raison d’un ordre des autorités locales.

Elle remplace l’aide d’urgence pour le loyer, qui est venue à échéance à la fin septembre. Des modalités de ce programme, au premier chef la nécessité de passer par les propriétaires de loyers commerciaux, avaient fait l’objet de critiques de la part du milieu des affaires.

L’aide financière, qui sera en vigueur jusqu’en juin 2021, est « plus ciblée et plus accessible », et son approche est « semblable » à celle de la subvention salariale, a ajouté la vice-première ministre, Chrystia Freeland, qui participait aussi à cette conférence de presse.

Le gouvernement prolonge par ailleurs jusqu’en décembre la subvention salariale, jusqu’à 65 % des salaires admissibles, ainsi que le Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes, entre autres en ajoutant 10 000 dollars de prêt à remboursement conditionnel pour les petites entreprises qui en ont besoin.

Le fédéral a procédé à ces annonces alors que le nombre de cas de COVID-19 a atteint jeudi un pic inégalé depuis le début de la pandémie, ce qui a fait dire au premier ministre Trudeau que le Canada est à un « point de bascule ».

« Nous savons que la deuxième vague sera encore plus difficile pour ceux qui seront touchés. Notre réponse se doit d’être ciblée et efficace », a-t-il déclaré, enjoignant à nouveau les Canadiens à télécharger l’application Alerte COVID.

100 millions de plus pour la sécurité alimentaire

Le premier ministre Trudeau a également annoncé vendredi un investissement additionnel de 100 millions de dollars dans le Fonds d’urgence pour la sécurité alimentaire afin d’améliorer l’accès aux aliments et d’augmenter l’approvisionnement alimentaire pour les Canadiens vulnérables à travers le pays.

L’argent ira à des organisations nationales et régionales qui aideront à leur tour les banques alimentaires et organisations alimentaires locales à travers le pays. Il pourra notamment servir à embaucher des travailleurs là où il n’y a pas de bénévoles ou à acheter de l’équipement de protection individuelle.