(Ottawa) Pas moins de 56 296 entreprises ont fermé leurs portes en juin, a indiqué lundi Statistique Canada, ce qui représentait une amélioration par rapport au mois de mai, mais une progression de 44 % par rapport au mois de février, avant que ne frappe la pandémie de COVID-19 au pays.

La Presse Canadienne

Le nombre de fermetures d’entreprises a diminué de 5,6 % en juin à l’échelle nationale, par rapport au mois de mai — le Québec étant la seule province ou territoire à afficher une augmentation, a précisé l’agence fédérale.

Les baisses les plus importantes sur une base mensuelle sont survenues en Nouvelle-Écosse (29,3 % ou 403 de moins), à Terre-Neuve-et-Labrador (21,5 %, ou 199 de moins) et en Alberta (19,5 %, ou 1688 de moins).

À l’échelle nationale, 52 723 entreprises ont ouvert leurs portes en juin, ce qui représentait une croissance de 33 % par rapport aux chiffres de mai, a précisé Statistique Canada.

L’agence fédérale a cependant souligné que seulement près d’une entreprise sur cinq qui avait fermé ses portes en mars et avril les avait rouvertes en juin. En conséquence, 14,1 % des entreprises qui étaient actives en février étaient toujours fermées en juin.

« Dans toutes les provinces et tous les territoires, à l’exception de l’Île-du-Prince-Édouard et du Yukon, le nombre de fermetures d’entreprises est demeuré plus élevé que le nombre observé en février avant la COVID-19 », a indiqué Statistique Canada.

« Par exemple, en Ontario, le nombre de fermetures d’entreprises enregistré en juin était de 47,0 % supérieur au nombre enregistré en février. »

Près de 800 000 entreprises étaient actives dans le secteur des entreprises en février, a rappelé l’agence dans son rapport.

Le nouveau coronavirus a été identifié pour la première fois en Chine fin 2019 et a été reconnu comme une menace importante pour la santé humaine en février, mais l’Organisation mondiale de la santé (OMS) n’a officiellement statué qu’il s’agissait d’une pandémie mondiale que le 11 mars.

Statistique Canada affirme que son rapport mensuel sur les fermetures d’entreprises — qui a commencé après le début de la pandémie — reste expérimental et a mis en garde contre l’expression d’une trop grande confiance envers ses données.

Malgré tout, un tableau de données joint au rapport indique que le nombre d’entreprises actives en juin était de 695 194, contre 797 501 en février.

Le tableau montre également 641 107 entreprises en exploitation continue en juin et le nombre d’entreprises nouvellement ouvertes (52 723) était inférieur au nombre d’entreprises nouvellement fermées (56 296).

Un tableau distinct montre que 19,2 % des entreprises fermées depuis février ont rouvert en juin, mais certaines industries ont été plus lentes à se redresser que d’autres.

À l’extrémité inférieure de la fourchette des réouvertures post-confinement se trouvaient le commerce de gros (13,8 % rouvert) et le commerce de détail (14,7 %).

À l’autre extrémité se trouvaient les services publics, rouverts dans une proportion de 32,7 % et la foresterie, la pêche et la chasse (29,5 %).