(Ottawa) Le prix des logements neufs au Canada a grimpé d’un demi-point de pourcentage en août, enregistrant ainsi sa plus forte augmentation mensuelle depuis mai 2017, a indiqué lundi Statistique Canada.

La Presse Canadienne

Cette croissance était attribuable à la plus forte demande de la part des acheteurs et à une hausse du coût des matériaux de construction, a expliqué l’agence fédérale.

Selon l’analyse de Statistique Canada, les constructeurs pourraient hausser d’entre 5000 $ et 10 000 $ le prix d’une maison individuelle en raison des prix records du bois d’œuvre.

En outre, l’agence s’attend à court terme à une pénurie de bois d’œuvre, en raison de la hausse de la demande des acheteurs de maisons, de l’augmentation des activités de rénovation en Amérique du Nord et de l’effet prolongé des activités réduites qui ont eu lieu dans les scieries plus tôt cette année, pour ralentir la propagation de la COVID-19.

Entre-temps, les acheteurs de maisons font grimper les prix puisqu’ils se disputent un nombre relativement limité de logements neufs sur le marché, particulièrement à Ottawa et à Montréal.

Les maisons neuves dans les municipalités de Québec et d’Oshawa ont enregistré les plus fortes hausses de prix, soit près de 2 %, de juillet à août. Le prix des logements neufs à Halifax a gagné 1,6 % en août, ce qui représentait une huitième hausse en autant de mois.