(Ottawa) La cadence annuelle des mises en chantier d’habitations a accéléré en juin, soutenue par une hausse des projets de logements collectifs, qui ont contrebalancé le déclin de la catégorie des maisons individuelles, a indiqué jeudi la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).

La Presse canadienne

Le taux annualisé et désaisonnalisé des mises en chantier a atteint 211 681 unités en juin, alors qu’il avait été de 195 453 unités en mai, a précisé l’agence fédérale du logement.

Les économistes s’attendaient en moyenne à un rythme annuel de 198 000 mises en chantier, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

Les mises en chantier d’appartements, de copropriétés et d’autres types de logements collectifs en milieu urbain ont augmenté de 13,0 % pour s’établir à 154 602 unités en juin. Les mises en chantier de maisons individuelles ont pour leur part retraité de 4,5 % à 42 073 unités.

Les mises en chantier en milieu rural ont été estimées à un taux annualisé et désaisonnalisé de 15 006 unités.

La moyenne mobile sur six mois du nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé de mises en chantier s’est élevée à 199 655 en juin, en hausse par rapport à 197 063 en mai.