(New York) L’antenne de la Réserve fédérale de New York, qui veille à ce que les marchés disposent de suffisamment de liquidités, a organisé mardi une nouvelle injection massive d’argent en offrant 500 milliards de dollars sur le marché monétaire, selon un communiqué.

Agence France-Presse

Cette opération de l’institution, qui est responsable de l’ensemble des opérations de marché au nom de la banque centrale américaine, s’ajoute au calendrier habituel. Elle « a pour but d’assurer que le montant des réserves reste ample et pour aider à un fonctionnement sans accroc des marchés de financement à court terme en dollars », précise le document.

L’opération débutera à 13 h 30 et durera 15 minutes.

La Fed, qui a déjà procédé à une opération similaire lundi, intervient massivement depuis que la crise du coronavirus a rattrapé les États-Unis.

Elle a frappé un grand coup dimanche en abaissant son taux directeur de 1 point de pourcentage pour l’amener dans une fourchette de 0 à 0,25 %.  

Mais elle a aussi multiplié les opérations destinées à s’assurer que les acteurs économiques puissent continuer à puiser des liquidités sur les marchés.  

En plus de ces opérations sur le marché monétaire, elle a ainsi annoncé dimanche avoir repris des achats massifs de bons du Trésor et de titres hypothécaires pour respectivement 500 milliards et 200 milliards de dollars. Elle a aussi encouragé les banques à utiliser tous les moyens mis à leur disposition par l’institution pour accéder à de l’argent pas cher et en faire profiter leurs clients.

Si les investisseurs reconnaissent les efforts monétaires de la Fed, ils restent très inquiets de l’impact de l’épidémie de COVID-19 sur l’ensemble de l’économie et l’indice vedette de Wall Street, le Dow Jones, restait dans le rouge vers 14 h 40 GMT (-0,3 %), ne parvenant pas à rebondir franchement au lendemain de sa pire séance depuis 1987.