Voici les principaux événements qui retiendront l’attention cette semaine dans l’actualité économique et boursière.

Martin Vallières
Martin Vallières La Presse

Jeudi : reprise des négociations Chine–États-Unis

Alors que le conflit commercial sino-américain est de plus en plus aggravant pour l’économie mondiale, « la reprise des négociations formelles à haut niveau entre les États-Unis et la Chine [le jeudi 10 octobre à Washington] pourrait être la vedette de la semaine, pour le meilleur ou pour le pire », résume Derek Holt, vice-président et économiste en chef des marchés des capitaux à la Banque Scotia, dans sa note hebdomadaire de conjoncture. Cette reprise des négociations surviendra aussi à cinq jours seulement de la hausse annoncée de 25 % à 30 % du tarif douanier américain envers 250 milliards US en importations de Chine.

Vendredi : marché du travail au Canada en septembre

Pendant que la création d’emplois aux États-Unis faiblissait en septembre, a-t-on appris vendredi dernier, comment évoluait le marché du travail au Canada ? « Le marché du travail est assez vigoureux depuis quelques mois et tout porte à croire que sa tendance haussière se poursuivra », indiquent les économistes du Mouvement Desjardins dans leur billet hebdomadaire. « Par contre, après un gain de 81 100 postes en août, il y a de bonnes chances que la progression ralentisse en septembre. Une création d’environ 15 000 emplois est attendue, et le taux de chômage devrait demeurer à 5,7 %. » Du côté des économistes de la Banque Nationale, on s’attend au contraire à une perte de 15 000 emplois en septembre, ainsi qu’à une très légère remontée du taux de chômage à 5,8 %.