(Ottawa) Le gouvernement libéral de Justin Trudeau a cumulé un déficit budgétaire de 1,6 milliard au cours des quatre premiers mois de l’exercice en cours, les dépenses de programmes ayant augmenté de 9,5 % par rapport à la même période l’année précédente, selon les chiffres préliminaires dévoilés par le ministère des Finances.

La Presse canadienne

En comparaison, le contrôleur financier du ministère indique que le gouvernement avait dégagé un excédent de 4,4 milliards au cours de la même période d’avril à juillet l’année dernière.

La Revue financière indique que la hausse des dépenses fédérales, de 9,1 milliards, est due en grande partie à l’augmentation des charges de programmes directes et aux transferts à d’autres ordres de gouvernement. Les dépenses comprennent notamment 1,9 milliard dans le cadre d’une entente visant à remettre à Terre-Neuve-et-Labrador des fonds provenant de la part du gouvernement fédéral dans le gisement pétrolifère en mer Hibernia.

Les frais de la dette publique ont par ailleurs augmenté de 1,1 milliard, ou 13,3 %, d’une année sur l’autre.

Les revenus du gouvernement ont augmenté de 4,2 milliards, ou 3,9 %, par rapport à la même période en 2018-2019, une augmentation attribuable principalement à la hausse des recettes fiscales et des autres revenus.

Le budget libéral du printemps dernier prévoyait un déficit de 19,8 milliards pour tout l’exercice 2019-2020, qui se termine fin mars.