(Pékin) La Chine a affirmé jeudi avoir acheté des quantités « considérables » de porc et de soja américains, une annonce perçue comme un geste de détente de Pékin envers Washington après plus d’un an de guerre commerciale.

Agence France-Presse

« Récemment, des entreprises chinoises ont engagé […] des achats de produits agricoles américains et ont aussi conclu une transaction portant sur du soja et du porc en quantités considérables », a déclaré devant la presse le porte-parole du ministère chinois du Commerce, Gao Feng.

« La Chine et les États-Unis sont complémentaires en matière d’agriculture et le potentiel de coopération est grand », a souligné M. Gao.

La Chine, premier consommateur mondial de porc, fait face à une flambée du prix de cette viande à la suite d’une épidémie de peste porcine africaine qui décime son cheptel.

Elle est également le premier importateur mondial de soja, une denrée qu’elle utilise principalement comme aliment animal. Elle avait suspendu ses importations des États-Unis en début d’année à titre de représailles aux hausses de droits de douane imposées par le président américain Donald Trump sur des produits chinois.

Après une série de nouvelles hausses réciproques de droits de douane début septembre, les deux premières puissances économiques mondiales ont cherché à calmer le jeu ces dernières semaines.

Donald Trump a ainsi accepté de reporter au 15 octobre des hausses tarifaires portant sur 250 milliards de dollars d’exportations chinoises annuelles.

Pékin avait dans la foulée annoncé que le porc et le soja seraient exemptés de sanctions commerciales.

De nouvelles négociations sont prévues en octobre à Washington.