Avis aux commerçants : les consommateurs canadiens LGTBQ+ ont « les poches profondes ».

Mis à jour le 15 juill. 2018
Karim Benessaieh LA PRESSE

C'est du moins ce qui ressort d'une récente étude Nielsen inédite qui a tenté de tracer un portrait de ces groupes très différents, des lesbiennes aux gais en passant par les transgenres et les bisexuels, parfois regroupés sous l'étiquette d'« allosexualité ».

Selon cette étude, ils dépensent en moyenne deux fois plus en produits de beauté, consacrent 28 % plus d'argent à leurs animaux domestiques mais sont moins friands de collations et d'aliments préparés que le reste des Canadiens.

Globalement, les LGTBQ+ ont injecté 3,7 milliards l'an dernier dans les produits de grande consommation, soit 4,4 % de l'ensemble.