Source ID:d354e299-2206-4657-b9f5-37f7fe6e7402; App Source:alfamedia

Urbania dans La Presse+

Pour l'équipe de Philippe Lamarre, président et fondateur... (Photo François Roy, Archives La Presse)

Agrandir

Pour l'équipe de Philippe Lamarre, président et fondateur du magazine Urbania, le nouveau projet mensuel s'ajoute aux deux numéros papier, qui ne disparaîtront pas, à deux sites internet et à la production de six séries télé.

Photo François Roy, Archives La Presse

Après le magazine des Canadiens et Paris MatchLa Presse fera bientôt place à une nouvelle publication tierce dans son application pour tablettes La Presse+ : le magazine Urbania. Celui-ci en profitera pour devenir mensuel.

Le premier numéro d'Urbania intégré à La Presse+ sera publié dans l'application le 9 décembre prochain, et le scénario se répétera tous les mois. Urbania n'est actuellement distribué en version papier que deux fois par année.

Avec plus de 250 000 ouvertures quotidiennes, l'application La Presse+ semble devenir un véhicule de distribution attirant pour certaines publications.

« Nous avons déjà commencé ce genre d'opérations de façon très sélective avec le magazine des Canadiens », rappelle le vice-président au marketing de La Presse, Michel Gagnon.

« Nous voulons rester très sélectifs. Il faut que ce soit des marques en émergence, qui parlent à notre clientèle actuelle ou, comme dans le cas d'Urbania, qui nous permettent d'attirer une clientèle que l'on veut développer. »

L'irrévérencieux magazine fondé en 2003 est en effet très populaire auprès des « milléniaux », la clientèle recherchée des 18-35 ans et souvent jugée insaisissable.

« Depuis le lancement de La Presse+, notre capital de sympathie auprès de ce public a beaucoup augmenté, note M. Gagnon. En 2015, nous sommes passés de la 32e à la 16e marque la plus influente chez les milléniaux. C'est un grand gain pour nous. On voit l'intérêt de ce créneau-là et Urbania est tout désigné pour aller chercher des gains. »

Chez Urbania, ce nouveau projet mensuel s'ajoute aux deux numéros papier, qui ne disparaîtront pas, à deux sites internet et à la production de six séries télé.

« Ça faisait un bon bout de temps que l'on avait des discussions avec La Presse, raconte le fondateur du magazine, Philippe Lamarre. Nous avions déjà collaboré dans le passé. Il y a eu d'autres discussions et là, l'occasion s'est présentée. Le marché est devenu mûr et les circonstances s'y prêtaient. La Presse+ est un bel outil pour le genre de contenus que l'on fait. »

Les deux parties n'ont pas voulu préciser les conditions financières de l'entente. C'est La Presse qui aura la responsabilité des ventes publicitaires.

« Nous disposons d'une force de vente habituée de travailler avec ce support », précise M. Gagnon.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer