Source ID:; App Source:

Valeant: accord des créanciers pour décaler les résultats

Le siège social de la société pharmaceutique Valeant,... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le siège social de la société pharmaceutique Valeant, à Laval.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Montréal

Valeant a obtenu l'accord de ses créanciers permettant de déroger aux conditions de publication des résultats et pourra en conséquence décaler d'un mois le dépôt de ses comptes officiels 2015, a indiqué jeudi le laboratoire canadien.

Aux termes des conditions de certaines lignes de crédit, le groupe était tenu de publier ses résultats annuels certifiés avant la fin avril auprès des autorités de marché.

Avec l'accord de renoncement des créditeurs, Valeant a maintenant jusqu'au 31 mai pour déposer ses comptes 2015. Le laboratoire a obtenu de pouvoir déposer ses comptes du premier trimestre de l'exercice 2016 (clos le 31 mars) au plus tard le 31 juillet.

Cet accord a été bien accueilli par les investisseurs et l'action Valeant gagnait 7% à 36,55 dollars vers 11h30 à la Bourse de Toronto.

Mardi, Valeant avait annoncé la fin des travaux d'un comité spécial chargé d'une révision comptable sur les deux derniers exercices en raison principalement des pratiques de facturation entre le groupe et son ancien distributeur américain Philidor.

Sur les exercices 2014 et 2015, environ 58 millions de dollars de ventes ont été comptabilisés à tort puisque les médicaments avaient été simplement livrés à Philidor mais non vendus aux clients.

Depuis la révélation de possibles manipulations comptables, le laboratoire a vu sa capitalisation boursière dégringoler en passant de plus de 90 milliards de dollars l'été dernier à 12 milliards actuellement.

Entre temps, les autorités boursières américaines ont déclenché une enquête et la justice et le Congrès américains mènent des auditions sur des augmentations abusives du prix de certains médicaments Valeant.

Ces déboires ont conduit à l'éviction annoncée du patron emblématique du groupe Michael Pearson, et l'entrée au conseil d'administration de Bill Ackman, le deuxième actionnaire du groupe avec 9% du capital via son fonds Pershing Square.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer