Le groupe internet Yahoo!, en panne de croissance, a mis en place un comité indépendant et fait appel à trois grandes banques dont Goldman Sachs et JPMorgan Chase pour l'aider à trouver les meilleures options afin de se relancer.

Publié le 19 févr. 2016
AGENCE FRANCE-PRESSE

Ce comité et les banques-conseils sont en train de mettre en place une procédure visant à prendre langue avec d'éventuelles parties qui seraient intéressées par le groupe ou certains de ses actifs, a expliqué le portail internet.

À l'issue de cette procédure, ce comité fera des recommandations au conseil d'administration, notamment sur une éventuelle offre qui serait dans l'intérêt supérieur de l'entreprise et de ses actionnaires.

À Wall Street, ces annonces étaient bien accueillies: le titre gagnait 2,52 % à 30,16 dollars dans les échanges électroniques de pré-séance.

Début février, Yahoo! a annoncé un plan de restructuration devant réduire les effectifs de 15 % et rationaliser ses activités.

S'il avait évoqué uniquement dans l'immédiat des cessions d'actifs non stratégiques, comme des brevets ou de l'immobilier, le groupe avait semblé aussi entrouvrir la porte à une possible vente de son coeur de métier en disant être ouvert à la réception d'offres d'achats.

Yahoo! avait semblé même ne plus exclure de se vendre: s'il disait poursuivre les préparatifs pour la scission annoncée l'an dernier, et censée séparer en deux sociétés distinctes son coeur de métier et sa participation de 15 % dans le géant chinois du commerce en ligne Alibaba, il se disait prêt désormais à regarder «d'autres solutions stratégiques en parallèle».

C'est un peu le plan de la dernière chance pour Marissa Mayer, directrice générale, qui subit des pressions croissantes d'actionnaires activistes mécontents. Plusieurs d'entre eux ont exigé ces derniers mois des mesures fortes et le remplacement de tout ou partie des dirigeants.