Les prix à la consommation aux États-Unis ont légèrement reculé en août à cause de la chute des prix de l'essence, comme s'y attendaient les analystes, selon l'indice CPI publié mercredi par le département du Travail.

Publié le 16 sept. 2015
AGENCE FRANCE-PRESSE

L'indice des prix à la consommation a glissé de -0,1% en données corrigées des variations saisonnières, retombant dans le rouge pour la première fois en sept mois.

Sur un an et en données brutes, l'inflation a atteint 0,2%, au même niveau que le mois dernier.

Cela reste toujours très loin de l'objectif de la banque centrale américaine (Fed) qui vise 2% d'inflation annuelle, un niveau qu'elle estime sain pour l'économie. La Banque centrale se réunit à partir de ce mercredi pour deux jours afin de considérer s'il est temps de relever ses taux d'intérêt pour la première fois en près de dix ans vu le rythme de croissance et le rétablissement du marché de l'emploi.

Point notable dans les statistiques publiées mercredi par le département du Travail, le salaire horaire moyen a enregistré sa plus forte hausse depuis janvier. À 10,55 dollars, il affiche une progression de 0,5% en août en données corrigées des variations saisonnières. Cela porte à 2% l'augmentation du salaire horaire moyen sur douze mois.

En août, le modeste repli des prix à la consommation, le premier depuis janvier, s'explique principalement par une nouvelle chute drastique des prix de l'énergie à -2%, dont -4,1% pour l'essence et -8,1% pour le fioul.

Sur un an, les prix de l'énergie sont en retrait de 15% et ceux de l'essence de 23,3%.

En excluant les secteurs volatils de l'alimentation et de l'énergie, l'indice des prix à la consommation a très légèrement progressé de 0,1% comme le mois d'avant et comme le prévoyaient les analystes.

Sur un an, cette inflation, dite sous-jacente, est en hausse de 1,8%.

Les prix de l'alimentation ont progressé de 0,2% comme en juillet avec des pics de hausse pour les oeufs (+7,7% sur le mois et +35,3% sur un an) alors que les élevages ont été affectés par une épidémie de grippe aviaire. Les loyers sont toujours en hausse à +0,2% en août après +0,4% le mois d'avant.

Le prix des voitures d'occasion en revanche est en recul pour le 4e mois d'affilée, à -0,4%.

Les prix des matières premières également sont modestement dans le rouge depuis quatre mois. Ils reculent pour la quatrième fois de suite de 0,1%.