Les promesses de ventes de logements aux États-Unis sont restées quasiment stables en juillet, selon les chiffres de l'Association nationale des agents immobiliers (NAR) publiés jeudi.

Publié le 27 août 2015
AGENCE FRANCE-PRESSE

Elles ont avancé de 0,5% en données corrigées des variations saisonnières. Les analystes tablaient, dans leur prévision médiane, sur une progression de 1,0%.

Sur un an, la progression des promesses de ventes est de 7,4% ce qui représente le 11e mois consécutif de hausse.

L'organisation professionnelle a souligné que «si la demande et les ventes continuent d'être plus soutenues qu'en début d'année, les agents immobiliers ont indiqué que, depuis le printemps, les mises en vente à des prix abordables sont rares pour certains acheteurs et cela empêche les ventes d'être plus robustes».

«Même s'il y a eu des gains solides dans le nord-est, l'activité sur le reste du territoire est restée stable le mois dernier ce qui est de bon augure pour que les ventes maintiennent leur rythme élevé d'ici la fin de l'été», a indiqué Lawrence Yun, chef-économiste du NAR.

«A la lumière de la récente volatilité sur les marchés financiers, il est possible que certains acheteurs potentiels choisissent d'attendre encore un peu alors que d'autres pourraient, au contraire, considérer le marché immobilier comme un placement sûr dans l'environnement actuel», a estimé M. Yun.

Il a également souligné que tout report de la hausse des taux par la Fed contribuerait à maintenir bas les taux des prêts hypothécaires.

L'indice des promesses de ventes est un indicateur avancé du marché immobilier puisqu'il rend compte de transactions qui seront formalisées souvent un à deux mois plus tard.