Les mises en chantier de logement ont rebondi aux États-Unis en février, sans toutefois effacer leur plongeon du mois précédent, selon des chiffres publiés par le département du Commerce mardi à Washington.

AGENCE FRANCE-PRESSE

L'indicateur de la construction nouvelle établi par le ministère a gagné 0,8% par rapport au mois précédent, en données corrigées des variations saisonnières, après avoir cédé 7,3% en janvier (chiffre revu en baisse de 1,2 point).

En février, indique le gouvernement, il y a eu 917 000 départs de chantiers en rythme annualisé dans le pays, alors que l'estimation médiane des analystes donnait l'indicateur du ministère à 911 000.

Selon les chiffres officiels, la construction de maisons individuelles a progressé de 0,5% en février après avoir reculé de 0,3% en janvier. L'indicateur de ce secteur, qui avait touché en 2011 son niveau le plus faible en plus de quarante ans, apparaît désormais à son plus haut depuis juin 2008.

Les données du ministère donnent d'autre part une hausse de 1,4% dans le secteur du logement collectif en février, où la construction, sujette à des variations fortes d'un mois sur l'autre, avait chuté de 19,2% en janvier.

En glissement annuel, la construction de logements (tous secteurs confondus) a progressé officiellement de 27,7% en février.

Indicateur de la construction à venir, le nombre de permis de construire accordés par les autorités a rebondi de 4,6% par rapport à janvier, pour s'établir à 946.000 autorisations en rythme annualisé, son niveau le plus élevé depuis juin 2008, indique le gouvernement, alors que les analystes en attendaient 925.000.

En glissement annuel, la hausse des permis de construire accordés dans le pays a progressé officiellement de 33,8% en février.