La santé fiscale d'Ottawa a continué à prendre du mieux, son déficit budgétaire pour le mois d'août ayant fondu de plus de deux milliards de dollars par rapport à la même période l'an dernier.

LA PRESSE CANADIENNE

Le ministère des Finances a fait état d'un déficit budgétaire de 3,6 milliards pour ce mois, ce qui représente une baisse de 38 % par rapport à celui de 5,8 milliards affiché en août 2010.

Le gouvernement fédéral précise régulièrement que les comptes mensuels sont particulièrement affectés par des événements ponctuels et qu'ils brossent parfois des portraits plus ou moins trompeurs, mais les fonctionnaires ont expliqué que ces données s'inscrivaient tout à fait dans la tendance baissière générale du déficit.

Pour les cinq premiers mois de l'année fiscale débutée en avril, Ottawa a enregistré un déficit plus maigre de presque trois milliards de dollars par rapport à l'an dernier, soit 10,7 milliards contre 13,5 milliards.

Les dernières données publiées correspondent aux prévisions du gouvernement, qui estime être capable de contenir son déficit annuel à 32,3 milliards pour l'année 2011-2012. Mais des analystes affirment que la situation à long terme est moins claire.

Dans un rapport publié plus tôt cette semaine, la Banque TD estimait que le gouvernement fédéral aura peut-être besoin de deux années supplémentaires pour écrire son budget à l'encre noire.

L'institution financière a évalué qu'étant donné le ralentissement marqué de l'économie et la modeste croissance attendue, Ottawa enregistrera encore un déficit de 5,2 milliards dans trois ans.

La Banque TD prédit que le déficit continuera à diminuer pour s'établir à 1,8 milliard l'année suivante, alors qu'Ottawa espère plutôt profiter d'un surplus de 4,2 milliards.